Délits routiers: confrontation aux victimes au lieu d'une peine

par afp

Les premiers départs en vacances seront sous haute surveillance policière après les mauvais chiffres de la sécurité routière de ces derniers mois. A Beauvais, comme à Paris, les parquets expérimentent depuis environ un an une alternative de peine à destination des primo-délinquants routiers: contrôlés positifs pour l'alcool ou les stupéfiants, ils se voient proposer des stages de confrontation avec des victimes d'accidents de la route à la place d'un passage devant le juge. REPORTAGE. - Durée: 02:36

Vos réactions doivent respecter nos CGU.