Daech : la coalition rassemblée autour d’«une menace pour le monde entier»

par Libé Zap

Une coalition de 24 pays s'est réunie mardi 2 juin à Paris pour discuter de mesures à prendre pour faire face à l'Etat Islamique (EI). Présidée par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, le Premier ministre irakien et le sous-secrétaire américain, cette réunion a permis de soulever un certain nombre de solutions pour lutter contre l'EI.

«Ce n'est pas uniquement par des moyens militaires que l'on peut gagner», assure Laurent Fabius. Le numéro deux de la diplomatie américaine, Antony Blinken, réfute toute participation au sol de la part des Etats-Unis puisque ce «programme consiste à mobiliser les forces locales». «Le pays appartient aux Irakiens, c'est leur pays, ça doit être leur combat», a-t-il estimé. Un avis partagé par l'ambassadeur d'Irak en France, Fareed Mustafa Kamil Yasseen, qui juge que «cette bataille est une bataille essentielle pour l'Irak».

Face à l'impuissance des forces armées de Bachar al-Assad, le premier ministre irakien appelle «à ce que la coalition apporte plus de soutien aux forces irakiennes sur le terrain». Il assure par ailleurs que «nous pouvons vaincre Daech» à quelques conditions. Le soutien de la coalition représente un enjeu considérable pour lutter contre la menace terroriste «car ce n'est pas seulement une menace pour l'Irak mais pour le monde entier».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.