Crash Air Algérie : la France met ses drapeaux en berne

par 6MEDIAS

PARIS - 28 juillet 2014 - Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a tenu lundi un nouveau point presse sur le crash du vol AH5017 d'Air Algérie. Aux côtés de Frédéric Cuvillier, secrétaire d’État aux transports, et du général Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées, Laurent Fabius a rendu hommage aux 54 victimes françaises et à leur famille. "Tous les drapeaux ont été mis en berne sur tous les édifices publics de notre pays" et ce pendant trois jours, a-t-il rappelé.

Du côté de l'enquête, Laurent Fabius a confirmé que "les deux boîtes noires étaient arrivées à l'aéroport Paris-Charles De Gaulle" et qu'elles devaient être analysées dans les prochaines semaines.

Le chef de la diplomatie a également révélé que l'équipage de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali, faisant 118 morts, avait demandé à "rebrousser chemin" avant que le contact ne soit perdu et alors que la météo était "mauvaise".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.