Contrôle technique : ce qui va changer en 2018

par 6MEDIAS

À partir de mai 2018, le contrôle technique va être renforcé. Le but : réduire le nombre d’accidents liés à des défaillances techniques, responsables de cinq morts par jour en Europe, rapporte Le Parisien. Qu’est-ce qui change ? Il y aura 131 points de contrôle. Soit 8 de plus qu’aujourd’hui. 696 défauts différents pourront être pointés sur un véhicule, contre 453 actuellement. Jusqu’ici, le contrôle technique débouchait sur deux résultats : « favorable » ou « défavorable » avec un délai de deux mois pour effectuer les réparations. Un troisième résultat verra le jour : « défavorable pour défaillances critiques ». Et dans ce cas : « Le contrôle technique ne sera valide que 24h et vous vous exposerez à 135 euros d’amende pour défaut de contrôle technique si vous continuez à rouler sans avoir fait les travaux nécessaires. » Yves Riou, directeur du pôle maintenance et réparation au CNPA pour Le Parisien. Un contrôle plus fréquent, plus exigeant, mais aussi plus cher. Si le prix moyen d’un contrôle est de 65 euros aujourd’hui, une hausse de 20% pourrait être instaurée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.