Colère sociales: Emmanuel Macron entre dans la mêlée

par BFMTV

En visite ce mercredi à Saint-Dié, dans les Vosges, Emmanuel Macron était attendu à la sortie de la mairie par des cheminots en colère. L'occasion pour le chef de l'État de défendre sa réforme qui doit conduire à "un chemin de fer fort" et de leur demander de ne pas "bloquer tout le pays". "On n'est pas d'accord, mais moi, je vous respecte", a-t-il répondu à un cheminot qui l'interpellait au sujet de la dette. "Ce n'est pas de la provocation de faire ce pourquoi j'ai été élu", a ajouté Emmanuel Macron et de rappeler que "j'ai constamment dit qu'il fallait réformer la SNCF". À un autre cheminot qui s'inquiétait de devoir conduire un train à 65 ans et d'être licencié avant cet âge, il a répondu que "la SNCF est aujourd'hui plus protectrice que la fonction publique" et de rappeler que le licenciement n'est pas possible. On en parle avec: Bruno Jeudy, notre éditorialiste politique . Et Thierry Arnaud, chef de notre service politique. - BFM Story, du mercredi 18 avril 2018, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

A partir de 18h, Olivier Truchot prend les rênes de l’antenne pour faire place à l’analyse et aux débats autour des événements marquants de la journée. Chaque soir, « BFM STORY » reçoit des invités de tous horizons qui font l’actualité et qui interviennent à l’antenne pour l’expliquer.

BFMTV, 1ère chaine d’information en continu de France, vous propose toute l’info en temps réel avec 18h d’antenne live par jour et plus de 1000 duplex par mois. Retrouvez BFMTV sur le canal 15 de la TNT et sur BFMTV.com.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.