Clap de fin pour les Autolib

par BFMTV

Elles pourraient bientôt disparaître du paysage automobile parisien: les Autolib vivent leurs dernières heures. Le syndicat gestionnaire souhaite interrompre le contrat passé il y a sept ans avec le groupe Bolloré, après qu’il lui a demandé 233 millions d’euros pour éponger le déficit du service. Selon une estimation du groupe Bolloré, cette résiliation pourrait coûter 300 millions d’euros aux collectivités, une somme qui inclut le dédommagement des abonnés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.