Christiane Taubira, cible préférée de l’UMP en 2015

par Libé Zap

Depuis sa nomination le 16 mai, la ministre de la Justice est au cœur de nombreuses polémiques. Sa politique pénale fait l’objet de vives critiques. Priée de démissionner par le député Nicolas Dupont-Aignan, traitée de «tract ambulant pour le FN» par Gérald Darmanin, ou encore considérée comme «pas assez forte pour endosser le rôle de ministre de la Justice» par Rachida Dati, Christiane Taubira est la cible d’attaques toujours plus virulentes de la droite. La preuve par cinq.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.