Charlottesvilles : Mike Pence condamne les groupes extrémistes

par euronews-fr

Aux Etats-Unis, après l’attaque meutrière de Charlottesville contre des manifestants anti-racistes, la polémique ne désenfle pas. Donald Trump a tardé à condamner les groupes d’extrême droite qui étaient rassemblés en Virginie. Dimanche, il fallu que son vice-président intervienne pour clarifier la position de la Maison Blanche.

Mike Pence, vice-président des Etats-Unis :“Nous n’avons aucune tolérance pour la haine et la violence émanant des suprémacistes blancs, des néo-nazis, ou du Ku Kux Clan. Ces groupes marginaux et dangereux n’ont pas leur place en Amérique et nous les condamnons de la manière la plus ferme.”

Effrayantes images de la situation à #Charlottesville pic.twitter.com/w154ZhzAMI— Clémentine Rebillat (@clerebillat) 12 août 2017

Samedi, un jeune militant d’extrême droite a foncé délibérément sur un cortège de miltiants anti-racistes : une jeune femme de 32 ans a été tuée sur le coup et une trentaine de personnes ont été blessées. Les activistes dénonçaient un rassemblement de groupes identitaires et de néo-nazis.

Portrait de James Fields, le tueur de Charlottesville https://t.co/q2Ko4zCQJS pic.twitter.com/EWHELpvko9— Le Point (@LePoint) 14 août 2017

Avec Agences

Vos réactions doivent respecter nos CGU.