Ces politiques qui depuis les attentats réutilisent le terme «Etat islamique»

par Libé Zap

Depuis l'autoproclamation du califat par son chef Al-Baghdadi en juin 2014, les dirigeants politiques se sont presque tous refusés à le désigner comme «Etat islamique». Mais depuis les attentats perpétrés à Paris vendredi 13 novembre, le terme «Daech» se fait plus rare dans le vocabulaire de la droite, et même Manuel Valls semble hésiter entre les deux appellations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.