Ce troisième jour de blocage risque d'attiser les tensions car les parloirs débutent aujourd'hui à Condé-sur-Sarthe

par BFMTV

Les surveillants pénitentiaires bloquent plusieurs prisons pour dire leur colère et demander des moyens supplémentaires après l'attaque de Condé-sur-Sarthe. Ce troisième jour de blocage risque d'attiser les tensions car les parloirs débutent cet après-midi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.