Cannes: Audiard a été inspiré par les vendeurs de roses dans les cafés parisiens

par 6MEDIAS

Le réalisateur français Jacques Audiard a reçu dimanche la Palme d'or du 68e Festival de Cannes pour "Dheepan". Ce film évoque le parcours de réfugiés sri-lankais dans la violence d'un cité sensible de la banlieue parisienne. "Le point de départ, ce sont les gens qui vendent des roses aux terrasses des cafés (...) à partir de là, j'ai commencé à imaginer une histoire", a confié Jacques Audiard à l'issue de la cérémonie de clôture.Autre récompense pour le cinéma français, l'acteur Vincent Lindon, 55 ans, a reçu le prix d'interprétation pour "La loi du marché" de Stéphane Brizé. L'acteur incarne un chômeur de longue durée confronté à la brutalité du monde du travail et à la précarité de l'emploi. "Je suis suffisamment mûr aujourd'hui pour recevoir ce grand prix, a déclaré l'acteur encore ému, j'ai vu dans la salle du Palais des Festivals beaucoup de gens qui étaient très heureux pour moi et c'est ce qui m'a fait pleurer".Côté femme, c'est l'actrice et réalisatrice française, Emmanuelle Bercot, qui décroche le prix d'interprétation féminine pour son rôle dans "Mon roi" de Maïwenn, ex-aequo avec l'actrice américaine Rooney Mara dans "Carol" de l'Américain Todd Haynes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.