Bruno Le Roux : «Il n'y aura pas de surveillance pour ceux qui manifestent»

par libezap

La loi sur le renseignement fait son retour dans l'hémicycle avec un vote, après deux semaines de vacances parlementaires. Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, défend une ultime fois sur France Inter ce texte qui selon lui permettrait de «protéger les Français et l'Etat». «Toutes les garanties ont été apportées», assure-t-il.

Cette loi ne cesse de diviser les foules, bien que selon un sondage réalisé par le CSA, 63% des Français seraient prêts à réduire leurs libertés individuelles pour assurer leur protection. Bruno Le Roux assure que ce ne sont pas des «barbouzes» mais «des agents publics» qui auront accès aux moyens mis à disposition aux services de renseignement, par l'adoption de cette loi. Le député socialiste s'indigne face à ce qu'il baptise un «fantasme total sur l'utilisation des moyens de surveillance».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.