Brésil : les service publics, avant le football

par euronews (en français)

Etonnant qu'au pays du football, l'organisation du mondial ait cristallisé la grogne. Pourtant si les brésiliens sont à fond derrière leur équipe, à un an de la coupe du monde, ils ont aussi d'autres priorités et ne tolèrent pas le coût de l'évènement alors que l'essentiel n'est pas assuré. "Assez de la corruption, nous voulons des hôpitaux et des écoles à la hauteur des normes...

http://fr.euronews.net/

Vos réactions doivent respecter nos CGU.