Boris Johnson menace l'UE d'un no-deal à moins d'un changement fondamental, Macron lui répond

par LeHuffPost

Boris Johnson a prévenu les Britanniques ce vendredi 16 octobre de “se préparer à un arrangement qui ressemble à ce qui a été conclu avec l’Australie”, ce qui revient à un “no deal”.

Ce type d’arrangement verrait les échanges entre l’Union européenne et le Royaume-Uni régis par les règles de l’Organisation mondiale du commerce. A moins que les échanges ne s’améliorent entre les deux parties avant la fin de la période de transition de sortie de l’UE, qui s’achèvera dix semaines.

Le Premier ministre britannique a conditionné la poursuite des négociations commerciales post-Brexit à “un changement fondamental d’approche” de la part des Européens, malgré la menace d’un “no deal” le 1er janvier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.