Au nord du Mozambique, la population vit dans la terreur des jihadistes "fantômes"

par afp

A quelques jours de la visite du pape Francois au Mozambique, à Cabo Delgado, province pauvre mais riche en gisements gaziers de l'extrême-nord du pays, une insurrection islamique mal connue sème la terreur depuis bientôt deux ans. Leurs activités inquiètent sérieusement les autorités du pays et le bilan de ce jihad sans nom est très lourd. Au moins 300 civils assassinés, souvent décapités, des dizaines de villages rayés de la carte et des milliers de déplacés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.