Assa Traoré : « S'il faut chaque semaine, nous sortirons dans la rue »

par leparisien

« On ne veut pas d'une discussion dans un salon de thé de l'Elysée, mais des actes ». Ce mardi midi, Assa Traoré a tenu une conférence de presse dans le 10e arrondissement de Paris, dans la rue, devant une immense fresque réalisée la veille par l'artiste JR, représentant l'œil d'Adama Traoré, mort en 2016 après son interpellation par des gendarmes et celui de l'Américain George Floyd, mort le 25 mai dernier à Minneapolis, étouffé par le genou d'un policier.

Assa Traoré, accompagnée du comité Vérité et Justice pour Adama et du réalisateur Ladj Ly, a expliqué les raisons de son refus de rencontrer la ministre de la Justice. Lundi, Nicole Belloubet avait en effet proposé à la famille Traoré une entrevue. « Si elle veut rencontrer quelqu'un, c'est le procureur, si quelqu'un doit être convoqué ce sont les gendarmes qui ont provoqué la mort de mon frère », a lancé la jeune femme.

Le 2 juin, à l'appel de la famille d'Adama Traoré, environ 20.000 personnes avaient manifesté pour la « vérité et la justice » dans l'affaire Traoré.

Le comité Adama demande aussi « que toutes les techniques d'immobilisation soient formellement interdites ».

Assa Traoré a appelé à un nouveau rassemblement ce samedi à Paris contre le racisme et les violences policières. « La mobilisation continue dans la rue, avec le peuple français. S'il faut toutes les semaines, nous sortirons dans la rue ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.