Ankara réforme la justice sur fond de scandale de corruption au gouvernement

par euronews-fr

Le président turc promulgue une loi controversée qui renfore l'emprise du gouvernement islamo-conservateur sur la justice. Abdullah Gül permet notamment au ministre de la Justice de nommer des magistrat et d'avoir une main mise sur le Haut conseil des juges et des procureurs, l'une des plus hautes instances judiciaires du pays. Une fois n'est pas coutume, le chef de l'Etat a justifié sa décision et affirme s'être opposé à plusieurs dispositions contraires à la Constitution.

Insuffisant pour l'opposition qui dénonçait hier encore à Istanbul les dérives autoritaires du gouvernement sur fond de scandale politico-financier. Un second enregistrement attribué au Premier ministre a été diffusé sur internet. Recep Tayyip Erdogan y demanderait à son fils d'exiger une plus importante somme d'argent pour la conclusion d'un accord.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.