À Paris, le jardin d’Éole transformé en parc du crack

par BFMTV

Depuis lundi soir, des toxicomanes se regroupent au jardin d’Éole. Il s’agit de fumeurs de crack qui ont fui Stalingrad, après des tensions avec les habitants du quartier. Notre reporter Cédric Faîche s’est rendu sur place. À la fermeture du parc au grand public, les fumeurs s’y rassemblent. Ils achètent leurs doses aux dealers sur place. Ils sont encadrés par les forces de l’ordre jusqu’à 1h du matin, heure à laquelle le jardin d’Éole est évacué et fermé. Certains fumeurs passent alors la nuit sur le trottoir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.