À la mosquée de Pantin, le sentiment de "punition collective" après la mort de Samuel Paty

par LeHuffPost

À la mosquée de Pantin, les fidèles musulmans étaient désemparés, mercredi 21 octobre, quelques heures avant la fermeture programmée de leur lieu de culte par le préfet de la Seine-Saint-Denis, dans la foulée de l’assassinat de Samuel Paty.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.