51 ans de terreur

par euronews-fr

" Notre démocratie sera une démocratie sans terrorisme, pas une démocratie sans mémoire". L'hommage aux plus de 800 victimes de l'ETA, ce fut la première réaction du Premier ministre espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, hier tout suite après la déclaration de l'organisation terroriste basque: "l'ETA a décidé l'arrêt définitif de son activité armée" : la phrase lâchée par u... http://fr.euronews.net/

Vos réactions doivent respecter nos CGU.