13 novembre : Emmanuel Macron sera sur les lieux des attaques

par euronews-fr

Deux ans que la France panse ses plaies, après la pire attaque terroriste de son histoire. Les attentats du 13 novembre à Paris ont fait 130 morts, et le président Macron se rend ce lundi sur les lieux des attaques, le Stade de France, le Bataclan et six restaurants et cafés, La Belle Equipe, Le Petit Cambodge, Le Carillon, La Bonne Biere, Casa Nostra, et Le Comptoir Voltaire.

Les attentats du 13 novembre 2015

Ne pas oublier ces visages et ces vies.

Ni oubli, ni pardon. pic.twitter.com/WVZCVd0jNY— Waleed Al-husseini (@W_Alhusseini) 12 novembre 2017

Après la France sous état d’urgence à la suite des attentats, Emmanuel Macron a signé fin octobre une nouvelle loi antiterroriste controversée, sans exclure de revenir à ce régime exceptionnel en cas de nouvel attentat de masse.

Dans un tweet, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb vante les progrès faits en matière de lutte anti terroriste, qui ont permis de déjouer plus de 30 attaques depuis deux ans. La semaine dernière, la police a arrêté sur le territoire 9 suspects et une dixième personne en Suisse.

La police qui craint bien sûr des attentats organisés par des cellules jihadistes, mais aussi par des “loups solitaires”, ces terroristes qui agissent avec des moyens plus accessibles, comme une voiture bélier ou un couteau, particulièrement difficiles à repérer avant le passage à l’acte.

13 novembre 2015 : les juges d’instruction "espèrent clôturer le dossier au printemps 2019" affirme François Molins, qui parle d'un dossier "tentaculaire" pic.twitter.com/g8i6d8ZK4A— franceinfo (@franceinfo) 10 novembre 2017

13-Novembre : « Nous devons dire que nous nous souvenons davantage de nos morts que de nos bourreaux » https://t.co/IfG2D4Pl8W— Luc Bronner (@lucbronner) 12 novembre 2017

Vos réactions doivent respecter nos CGU.