VIDÉO. "Vous pourriez être ma mère" : la remarque sexiste d'un député à la présidente de la Commission des lois

VIDÉO. "Vous pourriez être ma mère" : la remarque sexiste d'un député à la présidente de la Commission des lois

Yaël Braun-Pivet s'exprimant à l'Assemblée nationale, le 27 juillet 2017

Orange avec AFP, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 12h23

Les échanges ont été vifs mercredi à l'Assemblée nationale. Alors que la présidente de la Commission des lois, Yaël Braun-Pivet, rappelait à l'ordre les députés après des fuites dans la presse, l'un d'eux lui a rétorqué que son sermon était "quasi maternel".

Mercredi 24 janvier, la présidente LREM de la Commission des lois à l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, a fermement recadré deux députés après la fuite dans la presse d'un rapport sur la dépénalisation du cannabis. L'un des élus visés par la remontrance a critiqué un "rappel au règlement quasi-maternel", ce que la présidente de commission a qualifié de réflexion "fort misogyne". "Non, je dis ça parce que vous pourriez être ma mère", lui a alors rétorqué le député LR de 26 ans. 

La réponse a stupéfait la présidente de commission, âgée de 47 ans, et bien d'autres acteurs politiques. Sur Twitter, la secrétaire d'État chargée de l'égalité femmes/hommes, Marlène Schiappa, s'est émue du "sexisme en politique" et a apporté son soutien à Yaël Braun-Pivet. La vice-président du groupe LREM, Coralie Dubost, a pour sa part jugé le propos "lamentable". Face au tollé, Robin Reda a publié jeudi un tweet dans lequel il présente ses excuses, affirmant que ce genre de propos n'était "pas dans (son) habitude".

Yaël Braun-Pivet s'en était pris aux députés Robin Reda et Eric Pouillat (LREM), tous deux rapporteurs de la mission d'information sur le cannabis, pour avoir communiqué leur rapport à la presse avant sa présentation officielle à l'Assemblée. La présidente de commission leur a lu le règlement, avant de leur lancer : "Je vous remercie de vous en souvenir et de ne pas réitérer ce genre d'actes".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
97 commentaires - VIDÉO. "Vous pourriez être ma mère" : la remarque sexiste d'un député à la présidente de la Commission des lois
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]