VIDÉO. Un vol Paris-Tunis dérouté à cause d'un passager violent

VIDÉO. Un vol Paris-Tunis dérouté à cause d'un passager violent
Un avion de la compagnie Transavia à Orly le 26 janvier 2015.

Orange avec AFP-Services, publié le vendredi 25 janvier 2019 à 13h47

L'homme a crié "Allaouh Akbar" lors de son arrestation par les gendarmes, sur le tarmac de l'aéroport de Nice. Selon les premiers éléments de l'enquête, qui exclut la piste terroriste, il s'agit d'un déséquilibré. 

Un Boeing de la compagnie Transavia a été dérouté vers Nice (Alpes-Maritimes) jeudi 24 janvier.

L'appareil s'est posé sur le tarmac de la cité méditerranéenne vers 18h30, alors que l'appareil effectuait la liaison Paris-Tunis, rapporte France Bleu Azur. 



Un passager, agité, s'est montré violent avec le chef de cabine et le personnel de bord après le décollage de l'avion à l'aéroport parisien d'Orly. Selon des témoins, il aurait ensuite essayé de faire une prière devant le cockpit.


L'avion a alors fait demi-tour pour se poser à Nice. Interpellé par la gendarmerie à l'intérieur de l'avion, l'homme a crié : "Allaouh Akbar", comme le montre la vidéo tournée par un passager et diffusée sur Twitter. 


Il a été placé en garde à vue puis a rapidement été pris en charge psychologiquement. "Une personne de nationalité tunisienne a eu un comportement particulièrement violent à l'égard des passagers et de l'équipage, ce qui a contraint un atterrissage à Nice", a commenté pour France Bleu Azur le procureur de Nice. "Les examens médicaux qui ont été effectués montrent que c'est quelqu'un qui n'a plus tout son esprit et qui vraisemblablement sera orienté en direction de soins psychiatriques". La piste terroriste est "clairement" écartée, ajoute le procureur. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.