VIDÉO. Réforme du Code du travail : "Cette loi est pire" que celle d'El Khomri, selon Martinez

VIDÉO. Réforme du Code du travail : "Cette loi est pire" que celle d'El Khomri, selon Martinez
Philippe Martinez, le 24 juillet 2017, à Matignon.

Orange avec AFP, publié le mardi 12 septembre 2017 à 10h16

MOBILISATION. Le secrétaire général de la CGT prévoit "du monde" dans les rues pour contester la réforme du droit du travail ce mardi, une journée qu'il voit comme "une première étape de prise de conscience" des salariés.

Plafonnement des indemnités prud'homales, fusion des instances représentatives du personnel dans les entreprises, réforme du compte pénibilité, place accrue à l'accord d'entreprise...

: la réforme du Code du travail reprend plusieurs promesses de campagne du président Macron au grand dam des syndicats.

À l'appel de la CGT, de la FSU, Solidaires et l'Unef, une première mobilisation est lancée mardi 12 septembre contre ce projet. À la tête du syndicat, Philippe Martinez prévoit "du monde" dans les rues avec près de 200 manifestations et 4.000 appels à la grève.

"Cette première mobilisation contribue à accentuer le débat autour de ces ordonnances", a-t-il déclaré sur France 2, quelques heures avant de participer à la manifestation parisienne, à 14h. Cette journée est "une première étape pour une prise de conscience", a-t-il ajouté : "Il n'y a que les combats qu'on ne mène pas qui sont perdus d'avance".

Selon lui, "cette loi est pire" que la loi El Khomri du précédent gouvernement. "On continue le débat sur la question du droit du travail. Ceux qui ont des droits ne sont pas des privilégiés. Ce qui est anormal, c'est ceux qui n'ont pas de droits, s'est indigné le syndicaliste. Il y a une vraie remise en cause du droit du travail. La mobilisation est nécessaire. Dès les premières concertations, on n'a pas pu attendre avant de dire qu'il fallait se mobiliser à la rentrée."



Le leader syndicaliste a regretté que les autres grandes confédérations (FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC), qui critiquent pourtant la réforme, ne s'associent pas à la mobilisation. Le leader de la CFDT, Laurent Berger a notamment affirmé lundi soir que son syndicat était "mobilisé" vis à vis de la réforme du Code du travail, mais n'avait "pas besoin de faire une démonstration de faiblesse".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
66 commentaires - VIDÉO. Réforme du Code du travail : "Cette loi est pire" que celle d'El Khomri, selon Martinez
  • pauvre martinez ,qui mange a la table macron ,et se découvre trahit le lendemain !

  • Martinez , un planqué de carrière , les pauvres suiveurs galopent pour lui,ils bosseront mieux pour gagner autres choses que de la manipulation stérile

  • avatar
    gironde  (privé) -

    Tous les vieux réactionnaires qui ont parasité le pays durant plus de 30 ans se sont donnés la main. Planqués souvent dans la fonction publique, avec un leitmotiv toujours plus ! Les Français ont tranché en mai, tous ces vieux staliniens gauchistes, à la casse ! vivement que l'on tourne la page de ces dinosaures qui ne comprennent plus rien du monde actuel .

  • avatar
    ch9377  (privé) -

    Syndicats usés jusqu'à la corde, vieux citrons aigris. cortège clairsemé , 25 000 à Paris , les planqués et affidés nourris par l'Etat, les slogans de 1936 de Martinez . La démocratie ce n'est pas celui qui hurle le plus fort mais celui qui est élu à partir des urnes. Mélenchon et Chavez sont du même bord avec Maduro c'est le trio des "démocrates" !!! Aller circuler ! .

  • avatar
    robertjohnson  (privé) -

    Monsieur Martinez , il existe des syndicats qui ne sont pas archaïques ! vous avez pris la décision de cette journée de manifestations et ensuite vous participez à des réunions avec le gouvernement , on se demande pourquoi , vous auriez pu ne pas y participer ! vous êtes de mauvaise foi !