VIDÉO. Nouvel An : embrassades entre "gilets jaunes" et gendarmes

VIDÉO. Nouvel An : embrassades entre "gilets jaunes" et gendarmes
Des CRS face à des "gilets jaunes" sur l'avenue des Champs-Élysées, à Paris le 31 décembre 2018

, publié le mardi 01 janvier 2019 à 21h00

Des "gilets jaunes", présents sur l'avenue des Champs-Élysées pour le réveillon du Nouvel An, ont salué avec enthousiasme des membres des forces de l'ordre.

Les Champs-Élysées ont accueilli 2019 sans accroc. Pour le réveillon de la Saint-Sylvestre, des "gilets jaunes" ont souhaité la bonne année à des gendarmes mobiles présents dans le cadre de l'important dispositif de sécurité prévu par les autorités.

Pour marquer ce moment chaleureux, ces manifestants n'ont pas hésité à serrer dans leurs bras les militaires qui, pour certains, semblaient quelque peu surpris de ces gestes.





Selon la préfecture de police, 200 "gilets jaunes" étaient présents parmi les 300.000 personnes venues assister au feu d'artifice tiré au-dessus de l'Arc de Triomphe. Les jours précédents, des milliers d'internautes avaient annoncé sur Facebook leur intention de répondre à l'appel à un "acte VIII" pour passer un réveillon "festif et non-violent" sur la célèbre avenue.



Au fil des semaines, les Champs-Élysées sont devenus l'épicentre parisien du ce mouvement de contestation protéiforme qui a rassemblé à son plus fort 282.000 personnes en France le 17 novembre. Ces manifestations ont à plusieurs reprises été émaillées de violences. Au total, dix personnes sont décédées depuis le début de la contestation et plusieurs milliers ont été blessées, parfois gravement, aussi bien du côté des manifestants que des forces de l'ordre.

Environ 12.000 policiers avaient été déployés dans la capitale. Aux alentours des Champs-Élysées, un périmètre de sécurité, où alcool et engins pyrotechniques étaient strictement interdits, avait été mis en place dès 16 heures. Des fouilles et des "palpations" avaient été prévues à l'entrée de cette zone.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.