VIDEO. Macron aux Bleus : "Faites nous rêver et emmenez-nous très loin"

VIDEO. Macron aux Bleus : "Faites nous rêver et emmenez-nous très loin"
Comme ses prédécesseurs, le chef de l'Etat a déjeuné avec les joueurs et l'ensemble du staff quelques jours avant le début du Mondial.

Orange avec AFP, publié le mardi 05 juin 2018 à 15h19

COUPE DU MONDE. Lors de sa visite à l'équipe de France à Clairefontaine, le président de la République a confirmé qu'il se rendrait en Russie, si l'équipe de France se qualifiait pour les demi-finales.

Comme le veut la tradition, Emmanuel Macron a rendu visite aux Bleus, ce mardi 5 juin à Clairefontaine (Yvelines), à quelques jours de leur départ pour la Coupe du monde de football en Russie.

Accompagné de son épouse, Brigitte Macron, de la ministre des Sports, Laura Flessel, et du président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, le chef de l'Etat a déjeuné avec les joueurs et l'ensemble du staff.



L'occasion pour le président de la République, fan du ballon rond, d'encourager une dernière fois l'équipe de France : "N'oubliez jamais ces trois valeurs cardinales : restez unis, ayez toujours le sens de l'effort (...), ayez confiance. Tout le reste, vous savez beaucoup mieux le faire que moi", a dit le chef de l'Etat aux Bleus, avant d'ajouter "faites nous rêver et emmenez-nous très loin".



"La deuxième étoile, hein!"
Les Bleus s'envoleront dimanche 10 juin pour Moscou, au lendemain de leur troisième et dernier match de préparation contre les Etats-Unis à Lyon. Ils entreront en lice contre l'Australie le 16 juin à Kazan.

"C'est votre génération qui doit relever la sienne et mettre la deuxième étoile, je compte sur vous", a déclaré le chef de l'Etat aux joueurs, en référence à la première étoile décrochée par l'équipe dont Didier Deschamps était le capitaine. Et il a martelé en aparté auprès du sélectionneur, dans un grand sourire : "La deuxième étoile, hein!", en désignant sa poitrine.



"Une compétition, est réussie quand elle est gagnée"
Le chef de l'Etat a confirmé qu'il se rendrait en Russie, si l'équipe de France se qualifiait pour les demi-finales, pour soutenir les joueurs : "J'ai déjà dit que si elle passait les quarts, j'irai à tous les matchs. Donc j'irai en demie et j'irai en finale", a-t-il dit, ajoutant qu'"une compétition, est réussie quand elle est gagnée".


"Ce qui est important, c'est que nous soyons tous derrière cette équipe, c'est un collectif jeune, c'est le choix de Didier Deschamps, c'est toute une génération de football qui est derrière cette équipe", a déclaré à la presse Emmanuel Macron. "Le sport est un élément d'émancipation personnelle, c'est un élément de réussite", a souligné le chef de l'Etat. "Le sport, c'est aussi un ensemble qui permet d'avoir des figures d'exemplarité, des modèles et des modèles qui donnent un exemple positif".

"Vous êtes très injuste avec Jacques Chirac qui aimait les Bleus"
Le sport "permet la cohésion nationale", a affirmé le chef de l'Etat. "Quand les parents ne sont plus au rendez-vous, quand les situations sont difficiles, quand on doute, c'est parfois par le sport qu'on tient et donc avoir une équipe qui porte nos couleurs, c'est bon pour la cohésion nationale et c'est bon pour ce que font chaque jour, chaque semaine, les dizaines de milliers de nos concitoyens qui croient dans tout ça". "C'est important pour le pays et pour le moral du pays", a-t-il ajouté.


Les journalistes ont ensuite interrogé le président de la République sur les prénoms des joueurs. Un petit clin d'œil à son prédécesseur, Jacques Chirac, qui ne les connaissait pas. "Je me suis toujours refusé aux quiz et vous êtes très injuste avec Jacques Chirac qui aimait les Bleus. J'aime les Bleus, y compris quand ils jouent à l'OM ou pas", a-t-il répondu avec humour, ajoutant "je connais les prénoms des joueurs, j'échange parfois avec eux".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.