VIDÉO. Les prix du beurre repartent à la hausse, les boulangers s'inquiètent

VIDÉO. Les prix du beurre repartent à la hausse, les boulangers s'inquiètent
Une manufacture de beurre à Échiré, le 17 mars 2015.

, publié le mercredi 29 août 2018 à 16h05

En 2017, des désaccords entre distributeurs et fournisseurs avaient provoqué une longue période de pénurie dans les supermarchés.

Après une année noire en 2017, la crise du beurre n'est pas terminée. Alors que les prix du beurre avaient connu une baisse de pression en milieu d'année, ils sont repartis à la hausse à l'approche de la rentrée, notamment à cause de la sécheresse estivale, rapporte Le Figaro dimanche 26 août.


La tonne de beurre se vendait en mai-juin autour des 5.500 euros.

Aujourd'hui, elle est remontée à plus de 6.000 euros, selon les chiffres de France Agrimer. Si le record de l'année dernière (7.000 euros) est encore loin, la tendance n'est pas à la détente. "Comme souvent, le marché va se tendre à l'automne. D'autant plus que cette année, la sécheresse estivale a fait chuter la production européenne de lait", explique au Figaro le directeur des affaires économiques à l'Atla (association de la transformation laitière française), Gérard Calbrix.

Faut-il s'attendre à des pénuries dans les grandes surfaces, comme en 2017 ? Elles étaient dues à l'incapacité des fournisseurs et des distributeurs à trouver un accord. "La plupart des distributeurs ont accepté en avril et mai des augmentations tarifaires de 10% à 12% pour assurer leur approvisionnements", selon un connaisseur du secteur, cité par Le Figaro.


Cette fois-ci, ce seront surtout les professionnels et les industriels qui en pâtiront, estime l'Atla. Les professionnels de la boulangerie sont particulièrement inquiets. "On a demandé à avoir une aide du gouvernement, des quotas pour pouvoir continuer à travailler dans des prix corrects, a indiqué mercredi sur BFMTV le président de la confédération de la boulangerie-pâtisserie, Dominique Anract.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.