VIDÉO. Le frère de Redoine Faïd s'exprime sur l'évasion

VIDÉO. Le frère de Redoine Faïd s'exprime sur l'évasion
La voiture abandonné par Redoine Faïd et ses complices, le 1er juillet à Aulnay-sous-Bois

, publié le mardi 03 juillet 2018 à 14h20

Le frère du détenu se trouvait avec lui au parloir lorsqu'un commando armé a fait irruption dans la prison de Réau, en Seine-et-Marne. Il a été placé en garde à vue puis relâché.

Il assure qu'il ne savait rien du projet de son frère.

Mardi 3 juillet, Brahim Faïd, le frère de Redoine Faïd, est sorti de son silence pour clamer son innocence. "Je n'ai rien à voir avec cette évasion", a-t-il déclaré lundi 2 juillet au micro de BFMTV, à sa sortie de garde à vue. L'homme a été entendu par les enquêteurs durant plus de 24 heures avant d'être remis en liberté dans la soirée.



Redoine Faïd était toujours en cavale mardi, deux jours après son évasion spectaculaire. Quelque 2.900 policiers et gendarmes sont mobilisés sur tout le territoire pour tenter de rattraper le "roi de l'évasion", qui s'était déjà échappé d'une prison du Nord en 2013.



Le rendez-vous changé à la dernière minute

Autre élément du puzzle, Le Parisien révèle que Redoine Faïd avait fait avancer l'horaire de la visite de son frère. Le rendez-vous avait été avancé de l'après-midi au matin à la demande du détenu, qui avait expliqué vouloir regarder le match de foot, affirme le quotidien. "Il avait même fait pression sur l'administration pénitentiaire", a déclaré une source proche de l'affaire au Parisien.

Outre ce bouleversement de dernière minute, les surveillants de l'établissement pénitentiaire avaient remarqué un changement de comportement chez Redoine Faïd. Un cadre avait même alerté sa hiérarchie du risque de "passage à l'acte" et demandé le transfèrement du détenu dans une autre prison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.