VIDÉO. Lactalis : un ex-salarié scandalisé par l'hygiène de l'usine de Craon

VIDÉO. Lactalis : un ex-salarié scandalisé par l'hygiène de l'usine de Craon

Le siège de Lactalis à Laval (Mayenne) le 12 janvier 2018.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 14 janvier 2018 à 10h10

TÉMOIGNAGE. Sous couvert d'anonymat, un ancien salarié de l'usine incriminée dans l'affaire Lactalis explique à France 2 que les "consignes de nettoyage" étaient sommaires.

Trente-cinq enfants atteints de salmonellose ont été diagnostiqués en France après avoir consommé un lait ou un produit d'alimentation infantile de l'usine Lactalis de Craon (Mayenne). Alors que plusieurs rappels de produits contaminés ont eu lieu en décembre, les lots concernés étaient encore vendus jusqu'à cette semaine par plusieurs grandes chaînes de distribution. 

Le très discret patron du groupe, Emmanuel Besnier, a été convoqué vendredi 12 janvier par le ministre de l'Économie Bruno le Maire. À l'issue de la rencontre, le ministre a annoncé l'élargissement des produits rappelés, limité jusqu'ici à ceux fabriqués depuis février 2017. Des centaines de parents ont porté plainte. 

"Les consignes de nettoyage sont sommaires"

Le scandale n'étonne pas vraiment cet ancien salarié qui a travaillé plusieurs années au service conditionnement, où le lait en poudre est mis en boîte, de l'usine incriminée. Samedi 13 janvier sur France 2, et sous couvert d'anonymat, il s'est dit scandalisé par l'hygiène de l'usine de Craon. "On est nombreux dans le service à n'être absolument pas surpris de ce qu'il se passe aujourd'hui. Quand vous voyez des tamis au sol, quand vous voyez des brosses qui finissent au sol ou qui côtoient toutes les poussières d'une semaine de production et dont on se sert pour nettoyer l'intérieur des tuyaux... Effectivement, il ne faut pas être surpris qu'on puisse contaminer un circuit de poudre", explique-t-il. 

Selon lui, l'hygiène n'était pas prioritaire dans l'entreprise. "Les consignes de nettoyage sont sommaires. Même s'il y a eu une progression, elles restent loin de ce qui devrait être la norme (...)", ajoute-t-il, assurant que "la priorité était clairement la production". L'exemple le plus frappant selon lui : de la limaille (poudre formée par l'usure du métal) retrouvée dans des boîtes de laits en poudre. L'usine aurait remplacé sur une machine une pièce d'origine par une pièce moins chère, mais pas adaptée. "Ils nous ont dit tel quel : 'on a joué, on a perdu'", assure-t-il.

Culture du silence

Plusieurs fois, le salarié dit avoir signalé ces dysfonctionnements à ses supérieurs, en vain. Il déplore une culture du silence de l'entreprise. "Les consignes, intimidations, humiliations ou tous les détails qui peuvent nous être demandés se font toujours à l'oral. On évite de laisser des traces écrites."

Interrogé par France 2 sur ce témoignage, le porte-parole du groupe Lactalis, Michel Nalet, affirme "ne pas comprendre ce type d'affirmations", rappelant qu'il existe des "contrôles réguliers en terme d'hygiène" et des "procédures strictes" sur les sites de production.

Une contamination au premier semestre 2017 ?

Dans un long entretien au Journal du Dimanche, Emmanuel Besnier, qui ne s'était jusqu'ici pas exprimé au sujet de l'affaire qui ébranle son entreprise, a promis le 14 janvier d'indemniser "toutes les familles qui ont subi un préjudice".

La contamination à la salmonelle dans l'usine de Craon avait été révélée début décembre au public. Selon M. Besnier, les résultats des analyses situent le problème "probablement" au cours du premier semestre 2017. Or, au premier trimestre, "nous avons fait des travaux dans cette usine. À cette occasion, la bactérie peut avoir été réintroduite à l'intérieur des installations", a-t-il suggéré. 

 
338 commentaires - VIDÉO. Lactalis : un ex-salarié scandalisé par l'hygiène de l'usine de Craon
  • Il serait bon de savoir pourquoi cet ex salarié n'est plus chez Lactalis , en est il parti volontairement ou a t il été licencié et si oui pourquoi ? Car ses accusations sont très graves et puisqu'il ne travaille plus dans cette entreprise pourquoi son temoignage est il anonyme ?

  • Vous verrez ces grosses coopératives sont au dessus des lois et ils le savent bien. Ils vont sortir quelques billets et au final dans quelque temps on aura tout oublier.
    Je souhaiterais que les personnes concernées ne se laissent pas influencer par quelques iindemnités car la vie et l'avenir de leurs enfants n'a pas de prix et un exemple serait le bienvenue dans ce monde où tout est permis dès lors que vous êtes riche ou puissant.

    pour le sang contaminé qui a été puni , il y a eu beaucoup de décès

  • A tous ces fiers à bras qui dénoncent l'anonymat de l'ex employé accusateur, qu'ils s'appliquent à eux-mêmes leurs grands principes et affichent leur pedigree car eux n'ont rien à craindre de cet EX employé, il n'est pas en situation de les menacer de toutes les manières que ce soit, voire de les poursuivre en justice.....!.

  • s'il dit vrai pourquoi cet EX salarié n'a pas le courage de le faire sans anonymat , et il est aussi responsable que lactalis pour ne pas avoir dénoncé ces choses
    mais a mon avis plutot un règlement de compte aprés son licenciement

    Paulo120
    Ah ça, le courage vous n'avez pas l'air d'en manquer, vous!
    Bon, plus sérieusement, Il a suivi la voie hiérarchique et on commence à se faire une petite idée de la façon dont cela fonctionnait chez Besnier.
    Sans doute faudrait-il utiliser le statut de lanceur d'alerte pour ce salarié courageux.
    Tressons des lauriers pour ce genre de personnage plutôt que de vilipender ou insulter anonymement comme certains le font si facilement sur ce forum.

  • Quand on porte de telles accusations, on a au moins le courage de le faire à visage découvert. Sinon on peut douter de la véracité de l'enquête et des propos qui peuvent être tenus par n'importe qui. Il faut assumer quand on dénonce

    Pauvre Janilo. Vous avez perdu une occasion de vous taire. Vous ne connaissez pas le système Besnier et ça se voit. C'est déjà beau que cette info sorte! Ca rendra service à tout le monde.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]