VIDÉO. L'ambassadeur d'Iran en France refuse de serrer la main d'une journaliste de CNews

VIDÉO. L'ambassadeur d'Iran en France refuse de serrer la main d'une journaliste de CNews
Jean-Pierre Elkabbach a reçu jeudi 26 avril sur le plateau de CNews Abolghassem Delfi, l'ambassadeur d'Iran en France.

, publié le vendredi 27 avril 2018 à 16h05

Face à Jean-Pierre Elkabbach, l'ambassadeur Abolghassem Delfi a confirmé qu'il ne serrait pas la main aux femmes qu'il ne connaissait pas.

Alors que l'accord sur le nucléaire iranien était l'un des enjeux de la visite d'Emmanuel Macron aux États-Unis, Jean-Pierre Elkabbach a reçu jeudi 26 avril sur le plateau de CNews Abolghassem Delfi, l'ambassadeur d'Iran en France. À la fin de l'entretien, le journaliste lui a posé une question des plus étranges, a relevé Marianne.



"Si j'étais une femme, vous m'auriez serré la main ?", a demandé M. Elkabbach à l'officiel iranien, en lui tendant la main. "Bien sûr, si c'est ma femme, ma sœur ou ma grand-mère...", lui a répondu le diplomate. (À partir de 10'02'')



"Mais si j'étais une journaliste femme, non ?", insiste alors le journaliste. L'ambassadeur reconnaît alors qu'il ne serre pas la main aux femmes qu'il ne connaît pas.

Cette réflexion n'est pas faite au hasard. Quelques minutes plus tôt, hors antenne, M. Delfi a refusé, de serrer la main de Clélie Mathias, coprésentatrice de la matinale, a rapporté sur Twitter son collègue Romain Desarbres.



Une information confirmée par l'intéressée sur le même réseau social.



Les responsables iraniens ont pour habitude de ne pas serrer la main des femmes. En 2016, Ségolène Royal, alors ministre de l'Environnement, et Federica Mogherini, chef de la diplomatie au sein de l'Union européenne, en avaient fait les frais lors de leur déplacement dans le pays chiite, rappelle Marianne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.