VIDÉO. Évaluations au CP : que contiennent les tests ?

VIDÉO. Évaluations au CP : que contiennent les tests ?

D'ici fin septembre, tous les élèves de CP vont être évalués en français et en mathématiques (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 18 septembre 2017 à 12h55

ÉCLAIRAGE. Tous les enfants scolarisés en cours préparatoire vont se soumettre à des tests en français et en mathématiques d'ici la fin du mois de septembre.

Objectif : permettre aux enseignants de déceler le plus tôt possible les difficultés. Mais que contiennent ces exercices ?

"Il est très important d'avoir une culture de l'évaluation constructive pour nos élèves, c'est un levier de progrès pour tous", avait défendu le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, lors de sa conférence de presse de rentrée. Le ministre vise le "100% de réussite au CP". Pour cela, les enfants seront évalués "à des moments clé" de leur parcours, en cours préparatoire mais aussi en sixième. Les exercices, centrés sur le français et les mathématiques, ont été élaborés en juillet au ministère, avec des chercheurs et spécialistes de l'apprentissage.



• "REPÉRER TRÈS TÔT DES DIFFICULTÉS"

Michel Fayol, professeur émérite à l'université de Clermont-Auvergne, a participé à la réflexion : "l'objectif est d'avoir un outil qui permette aux enseignants de déceler des difficultés spécifiques chez tel ou tel enfant", explique-t-il. "À l'entrée du CP, certains connaissent déjà toutes les lettres de l'alphabet, d'autres quasiment aucune, il est important que les maîtres sachent cela", estime-t-il. "C'est fondamental de repérer très tôt des méconnaissances très fortes ou des difficultés de langage, pour permettre ensuite des approches individualisées et prévenir l'échec en lecture qu'on découvre parfois seulement au CM1".

En quoi consistent ces tests ? Les deux cahiers d'exercices, en français et en mathématiques, sont consultables sur Éduscol, le portail de l'Éducation nationale, tout comme le livret de correction des enseignants.



► EN FRANÇAIS, la reconnaissance des chiffres et des lettres, de mots supposés connus (maman, papa), l'identification du nombre de syllabes des mots, la compréhension d'une histoire... son notamment évalués. Les exercices, à caler "dans le courant du mois de septembre", indique le ministère, représentent "une heure dix-huit minutes de tests", selon Le Monde. "C'est l'estimation faite par les concepteurs de l'évaluation pour que les enfants aient le temps nécessaire d'effectuer les 13 exercices (soit 37 items), en classe entière", précise le quotidien. Le ministère propose de les diviser en quatre sessions de 20 minutes.





► EN MATHS, "9 exercices (soit 26 items) seront soumis aux écoliers". Ce qui représente 32 minutes de tests, à répartir en trois sessions de 10 minutes. "Champ évalué : les premières compétences relatives à la construction du nombre, aux premières capacités de calcul et d'identification de formes géométriques. Avec une attention particulière portée au dénombrement, à la décomposition-recomposition du nombre et à la connaissance de la suite numérique", relate Le Monde.



• "IL Y A DES EXERCICES TRÈS DIFFICILES"

À charge, pour les enseignants, de corriger les exercices de leur classe et de soumettre les résultats aux parents. Les résultats doivent ensuite être transmis aux inspecteurs de chaque département en préservant l'anonymat des élèves, "à des fins de pilotage de l'action pédagogique, de la formation et de l'accompagnement des enseignants", souligne-t-on au ministère dans les colonnes du Monde.

Un instituteur ayant déjà fait passer les évaluations dans sa classe témoigne, lundi 18 septembre, dans Le Parisien.



Vincent a demandé aux 15 élèves de sa classe du Lot d'écrire 'maman' et 'papa' en attaché, de compter les syllabes des mots 'parapluie' ou 'éléphant', ou encore de reconnaître des nombres ou de compter des ballons. Pour le professeur, "il y a des exercices très difficiles pour des enfants qui n'ont que quelques jours d'école élémentaire dans les jambes". Vincent explique avoir dédramatisé les évaluations et les présentant aux élèves comme de simples exercices. "Les enfants étaient très contents de recevoir un livret d'exercices, et fiers d'écrire leur nom sur la première page. Ils n'ont pas du tout eu l'impression d'être testés", se félicite-t-il.

• RECOPIER "LE LAPIN EST MALADE", UNE COLLE POUR LES PETITS

Si les petits ont réussi certains exercices, d'autres étaient "d'un niveau trop élevé", selon lui. "Le douzième item, en particulier, a tout l'air d'une colle pour des sortants de maternelle : les écoliers sont supposés écrire les mots 'lit', 'tapis', 'domino' et 'vélo', représentés par des images. 'Leur première réaction a été de me dire qu'ils ne savent pas écrire tout seuls, raconte Vincent au Parisien. Pour eux, les trois syllabes de domino, c'est tout un monde. L'objectif est très, très optimiste de la part du ministère. À mon avis, même un bon élève ne peut pas tout réussir dans l'évaluation", souligne celui qui enseigne depuis dix ans. Au bout de dix-neuf minutes, à regarder les bambins raturer leurs livrets pour tenter de recopier la phrase 'Le lapin est malade', Vincent a mis un terme à l'exercice 11", raconte-t-il encore.

Ce n'est pas la première fois que les petits Français doivent se soumettre à des tests. Des évaluations lancées en 2009 en CE1 et CM2 en milieu et en fin d'année scolaire, avaient par exemple été stoppées en 2013, car jugées peu convaincantes le Haut conseil de l'Éducation, organisme consulté régulièrement par la rue de Grenelle.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
11 commentaires - VIDÉO. Évaluations au CP : que contiennent les tests ?
  • evaluations des acquis de la maternelle? depuis quand la maternelle est obligatoire,!!!!

    Qui vous parle d'acquis de maternelle. C'est juste un point pour voir où chaque enfant en est.

    Daddygum, donc votre enfant n'avait jamais lu un livre ni tenu un crayon jusqu'à 6 ans, même resté chez lui ?

  • "car jugées peu convaincantes 'par' le Haut conseil de l'Éducation"
    Je vous invite a aller voir ce qu est ce haut conseil.

  • j'ai une petite fille maintenant au CM1 mais quand elle était au CP nous n'avons jamais vu ni cahier, ni livre mais des fiches copiées par la maîtresse sur internet et nous ne savons absolument pas comment écrivait cette même maîtresse : c'est nous qui avons formé notre petite fille à la calligraphie : triste tout de même : avant de former les élèves il faut former leurs maîtres !!!!!

  • il serait bon de tester en premier instits et profs au niveau de leur absentéisme au travail et... sur ceux et celles qui prennent leur métier à coeur en s'occupant vraiment de nos petites têtes blondes au lieu d'aller défiler avec des drapeaux rouges dans les rues !

  • 15 élèves par classe...moi dans la classe du cp au cm2 nous étions 45...et tous les élèves sont entrés en sixième ou passez le CEP..avec succès..
    j'ai mes enfants ..pas trop de problème les enseignants étaient encore concernés par le niveau de leurs élèves..
    mes petits enfants "des devoirs d'éveil' quel sottise..je crois que cela les endort sans intérêt et les enfants s'en aperçoivent..
    donc découragement..ceci est très inquiétant pour l'avenir de tous ces enfants..