VIDÉO. Emmanuel Macron "est en train de mettre en œuvre une politique qui criminalise la pauvreté, selon Benoît Hamon

VIDÉO. Emmanuel Macron "est en train de mettre en œuvre une politique qui criminalise la pauvreté, selon Benoît Hamon

Benoît Hamon le 2 décembre 2017 au Mans.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 14 janvier 2018 à 09h03

Sur le plateau d'"On n'est pas couché", le candidat malheureux à l'élection présidentielle a une fois de plus étrillé Emmanuel Macron. Il ne "supporte plus" ce qu'il qualifie de "double discours" du président de la République.

Après avoir été son adversaire dans la course à la présidentielle, Benoît Hamon se pose aujourd'hui comme un fervent opposant à la politique d'Emmanuel Macron. Invité d'"On n'est pas couché" samedi soir 13 janvier sur France 2, le fondateur de Génération.s a une fois encore critiqué la politique du chef de l'État.

"Désolé si je suis grossier. Emmanuel Macron ne sera pas un grand personnage historique. Les grands personnages historiques dépassent les intérêts de la classe qu'ils représentent. Et il ne dépasse pas les intérêts de sa propre classe", a lancé l'ancien député PS des Yvelines, ainsi que l'a relevé RTL (à partir de 52'30'' sur la vidéo). "Je pense qu'aujourd'hui se retrouvent une bourgeoisie de gauche et de droite autour d'un seul et même personnage qui défend remarquablement bien ses intérêts", a-t-il poursuivi.

"Je pense qu'il est en train de mettre en œuvre une politique qui criminalise la pauvreté", a-t-il asséné. "Ce qui est en train de se faire sur les migrants qu'on ne regarde pas comme des êtres humains pauvres, mais comme des gens indésirables au regard de leur nationalité ou de leur religion, ce qui se passe sur les SDF, ce qui se passe dans travail, c'est inadmissible", a insisté l'ancien ministre. 

"Que Macron assume ce qu'il est et ce qu'il fait et pour qui il dirige ce pays"

Présenté d'ici fin février par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, le projet de loi asile-immigration est déjà très contesté par les associations. En cause notamment, une circulaire organisant un recensement des migrants dans l'hébergement d'urgence et dénoncée à plusieurs reprises par Benoît Hamon. Selon lui, le gouvernement "prétend être humain" et "a la politique la plus dure depuis Nicolas Sarkozy".

"Ce que je ne supporte plus, et je vous le dis avec le cœur, c'est ce double discours. Il faut que Macron assume ce qu'il est et ce qu'il fait et pour qui il dirige ce pays", a répété samedi soir sur France 2 Benoît Hamon.

 
70 commentaires - VIDÉO. Emmanuel Macron "est en train de mettre en œuvre une politique qui criminalise la pauvreté, selon Benoît Hamon
  • Cela suffit de profiter de la politique comme seule rémunération alimentaire.il faut faire taire ces petits ambitieux.heureusement qu'il n'a pas été élu

  • qu'il cherche une place chez Renault ou Peugeot a la chaine ça nous fera des vacances.

  • Avec le bazar qu'il a semé sans jamais aller au bout de sa démarche il ferait mieux de se taire.

  • on l'a vraiment échappé belle,si cet homme avait été élu

  • "Selon lui, le gouvernement "prétend être humain" et "a la politique la plus dure depuis Nicolas Sarkozy".
    Logique puisqu’en suite c'était le gvt dont il a fait partie qui était aux manettes. Hamon n'a plus sa place dans ce mode politique car a mes yeux il ne représente plus rien hélas... Il s'est coulé tout seul en voulant justement faire encore plus social que social....
    En ce qui concerne les migrants, il y a les migrants fuyant la guerre etc.. qui sont des "potentiels" demandeurs d'asile, et ceux qui ont quitté leur pays pour raison économique, ce qui est très différend (ces derniers doivent être renvoyés chez eux), et bien obligés de faire des recensements la ou sont les dits migrants..
    Enfin Hamon devrait se rappeler ce que disait un de ses mentors: "La France ne peut accueillir toute la misère du monde " (Rocard).

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]