VIDÉO - Commémorations de Verdun : le spectacle des jeunes "indécent" selon Marine Le Pen

VIDÉO - Commémorations de Verdun : le spectacle des jeunes "indécent" selon Marine Le Pen
Le président François Hollande et la chancelière Angela Merkel applaudissent les jeunes Français et Allemands qui ont participé au spectacle lors des commémorations du centenaire de Verdun le 29 mai 2016.

Orange avec AFP, publié le dimanche 29 mai 2016 à 17h53

La scénographie du cinéaste allemand Volker Schlöndorff avec 3.400 jeunes Allemands et Français devant l'ossuaire de Douaumont n'a pas été du goût de la présidente du FN qui a dénoncé sur Twitter un "spectacle" "indécent".

Lors de la Première Guerre mondiale, la bataille Verdun a fait 300.000 victimes dans camps allemand et français de février à décembre 1916. Alors que plus aucun poilu n'est encore en vie pour témoigner de cet épisode sanglant de l'histoire franco-allemande, la jeunesse et la transmission étaient les deux thèmes placés au cœur des commémorations du centenaire de Verdun ce dimanche 29 mai.

"Le message c'est la jeunesse" martelait ce dimanche sur France Info le secrétaire d'État aux anciens combattants Jean-Marc Todeschini.

"Il s'agit de leur faire comprendre que ce tragique n'est peut-être pas que derrière nous. Il peut être encore devant nous, je pense aux attentats de l'an dernier, à la situation dans certains pays... L'espace européen, c'est un espace de paix. À l'est et au sud, la barbarie est là. Alors l'Europe c'est la paix (...) et ce n'est pas quelque chose d'inné" expliquait le ministre.

Ainsi, 3.400 jeunes Français et Allemands ont réalisé ce dimanche devant la nécropole nationale de Douaumont, qui accueille les ossements de 130.000 soldats français et allemands, une chorégraphie conçue par le cinéaste allemand Volker Schlöndorff, Palme d'or à Cannes en 1979 avec "Le Tambour". La moitié d'entre eux était arrivée dès le jeudi pour quatre jours d'ateliers pédagogiques et de visites.

Évoquant les combattants de la Grande Guerre, ces jeunes ont surgi de la forêt au son de la Marche héroïque, avant de venir s'effondrer au pied de l'ossuaire au rythme des Tambours du Bronx, fauchée par la Mort juchée sur des échasses. L'orchestre franco-palestinien dirigé par Daniel Barenboim, symbole d'une autre réconciliation, qui devait initialement accompagner ce spectacle, avait finalement été remplacé en raison "des contraintes du site" par "l'orchestre tout terrain" de la Garde républicaine, avaient expliqué les organisateurs.



UN "JOGGING INDÉCENT"

Applaudie par les dirigeants allemand et français, la scénographie n'a pas plus à tout le monde, notamment à l'extrême-droite, à commencer par Marine Le Pen. Sur Twitter, la présidente du FN a déploré un "spectacle consist(ant) à faire un jogging au milieu des tombes. Indécent, vraiment indécent".

Reprenant à peu près les même termes que Marine Le Pen, le maire de Béziers Robert Ménard a fait savoir sur le même réseau social qu'il n'avait pas non plus apprécié le moment.

Le maire Front national du 7e arrondissement de Marseille Stéphane Ravier dénonce de son côté une "'cérémonie' qui illustre la vulgarité de la gauche".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.