VIDÉO. Attentats du 13 novembre : l'émotion de Brigitte et Emmanuel Macron

VIDÉO. Attentats du 13 novembre : l'émotion de Brigitte et Emmanuel Macron

Emmanuel Macron le 13 novembre 2017 lors de l'hommage aux victimes du Carillon et du petit Cambodge à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 13 novembre 2017 à 12h25

TERRORISME. Le président, accompagné de son épouse Brigitte et en présence de son prédécesseur François Hollande, a rendu hommage lundi aux victimes des attentats du 13 novembre 2015.

Ce vendredi soir, la France a été frappée par les pires attaques terroristes de son histoire, revendiquées par l'organisation État islamique (EI).

130 personnes sont mortes à Paris et à Saint-Denis sous les balles des commandos jihadistes. Deux ans plus tard, les plaies restent à vif et le président de la République a eu du mal à contenir ses émotions.

Emmanuel Macron, accompagné de son épouse Brigitte et en présence de son prédécesseur François Hollande, a rendu hommage lundi aux victimes. Le Stade de France, le Carillon et le petit Cambodge, la Bonne bière et Casa Nostra, le Comptoir Voltaire, la Belle équipe, et enfin la salle de concerts du Bataclan : le même cérémonial - lecture du nom des personnes tuées, dépôt de gerbe, minute de silence, échanges avec les familles de victimes - s'est répété tout au long de la matinée.

Alors qu'il réconfortait les familles des victimes en marge de la cérémonie du Bataclan, où 90 personnes ont perdu la vie il y a deux ans, le chef de l'État s'est montré très ému, ainsi qu'en attestent les images captées par BFMTV. Derrière lui, la première dame semble également très éprouvée.



Après l'étape du Bataclan, en présence du groupe Eagles of Death Metal qui jouait ce soir-là, le président a conclu les commémorations en se rendant sur la place de la mairie du XIe arrondissement, où l'association de famille de victimes Life for Paris a organisé une cérémonie se terminant par un lâcher de ballons, comme en 2016.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
330 commentaires - VIDÉO. Attentats du 13 novembre : l'émotion de Brigitte et Emmanuel Macron
  • C'est rassurant de lire sur ce forum des internautes qui savent faire la différence entre leurs opinions politiques et des relations humaines sommes toutes normales de savoir vivre.
    C'est encore plus rassurant de les voir s'exprimer nombreux, avec sincérité, sans mettre leur drapeau dans la poche face aux éternels pourfendeurs du choix démocratique d'une majorité d'électeurs.
    Y a de l'espoir , faut juste attendre qu'ils se lassent de s'égosiller pour ne rien changer et surtout ne rien apporter de positif. .

  • c'est pas la place d'YL - selon l'expression radio - et aprés il est allé encouragé les nids à Clichy - pour enfumer il n'a pas son pareil mais pour les actes ? et les vieux et retraités sont toujours autrant méprisés - qu'il monbtre qu'il est aussi leur président ! quoique la naïveté de ces gens qui votent ne pet que surprendre sinon encourager dans cette impasse. Il faut patienter encore un peu - retraités debout

  • Très bien, il pleure, il obtient ainsi le césame d'homme bon et il est de toute façon difficile de rester de marbre devant un témoignage qu'il soit concerné ou pas, mais que fait il concrètement, qu'ont ils fait dans les faits. les attaquent se font bien au nom de l'islam et l'islam ne vient pas de nul part mais de l'immigration de masse (et je dis bien de masse), limite t il l'immigration? non et au contraire il la promeut, donc il ne limite pas non plus l'islam ni les risques d'attaques potentielles, ce qui serait pourtant la chose première a faire avant toutes autres mesures secondes.

    .

  • Les avis sont partagés sur le forum ! Certains ont une impression de mise en scène d’autrès croient en la sincérité de B et E Macron. Il est pourtant difficile de quantifier leur sincérité ! Donc quand on aime on y croit quand on n’aime pas ....!!!

  • Et bien moi c est le courage des familles que je salue car même une embrassade du président et de sa femme ne suffirait à refouler ma colère.