Vente de calendriers : gare aux escroqueries

Vente de calendriers : gare aux escroqueries©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 20 novembre 2017 à 22h20

C'est un rituel de fin d'année... Pompiers, postiers ou égoutiers sillonnent les villes pour vendre leurs calendriers.

S'ils sont synonymes d'étrennes pour eux, depuis quelques années, les arnaques se multiplient. Alors, comment se fier à la bonne personne ?

Le panier avec les chiens, les petits chats, la lavande de Provence... vous vous occupez davantage de la photo que du vendeur. Et pourtant, il faut se méfier.
Pour commencer, il est conseillé de ne jamais faire entrer quelqu'un chez soi. Ensuite, deux cas s'opposent. S'il s'agit de pompiers, il n'y a guère de problèmes, explique 20Minutes. Les sapeurs-pompiers sont censés venir à plusieurs et sont en tenue.
Pour la Poste, c'est différent. Ils commandent eux-mêmes les calendriers et réalisent la vente en dehors de leur temps de travail. Donc en théorie, ils doivent venir dans l'après-midi ou en soirée.

Attention par contre aux agents municipaux, rappelle la mairie de Paris sur son site internet. Les éboueurs ou égoutiers, par exemple, ne sont pas autorisés à faire des quêtes ou vendre des calendriers. Idem pour les employés de sociétés privées (à l'image de la collecte de déchets).
Alors pour être sûr de donner à la bonne personne, rien de plus simple : demander sa carte professionnelle. Le sapeur-pompier doit en avoir une sur lui, le postier aussi. Enfin, aucune somme minimum n'est obligatoire.

 
138 commentaires - Vente de calendriers : gare aux escroqueries
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]