Vendée : un (faux) arrêté municipal pour faire revenir le soleil

Vendée : un (faux) arrêté municipal pour faire revenir le soleil
Une terrasse au soleil (image d'illustration).

Orange avec AFP, publié le jeudi 15 février 2018 à 22h27

Serge Rondeau, le maire de Challans en Vendée, a publié un arrêté municipal obligeant le soleil à se présenter "tous les matins" et la pluie "seulement trois nuits par semaine", rapport France Bleu Loire Océan.

Au nom de la loi, il demande plus de soleil et moins de pluie sur son village de Challans en Vendée.

Le maire, Serge Rondeau, a publié le 15 février sur le compte Twitter de la ville un arrêté municipal pour réguler la météo, rapporte France Bleu Loire Océan. Par ce document très officiel (mais faux), l'édile exige une "obligation d'ensoleillement toute la journée du lundi au dimanche, et de pluie trois nuits par semaine". L'article 1 annonce que "le soleil est dans l'obligation de se présenter tous les matins du lundi au dimanche dans la ville de Challans et par extension à tout le département de la Vendée". En revanche, la pluie "est autorisée seulement trois nuits par semaine" et "aucune dérogation ne sera accordée".



Un hiver 2018 moins ensoleillé

Ce sont les gendarmes et policiers de la ville de Challans qui seront chargés de faire respecter la loi, précise Serge Rondeau/ Le maire a pris cet arrêté pour faire sourire ses administrés, trouvant que leur état de santé "dépendait de l'ensoleillement et considérant le risque de compensation du manque de soleil par une overdose de chocolat" pour la santé. France Bleu rappelle que la Vendée fait partie des départements qui ont subi d'importantes précipitations et chutes de neige en février.

Dans toute la France, le mois de janvier a été moins ensoleillé que la normale, c'est à dire que la moyenne du taux d'ensoleillement sur trente ans. D'après les données de Météo France, La Roche-sur-Yon, autre ville vendéenne, a subi une baisse de son ensoleillement de 33 % en 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.