Vendée : faute de médecins, les urgences des Sables-d'Olonne fermées toute une nuit

Vendée : faute de médecins, les urgences des Sables-d'Olonne fermées toute une nuit
Deux véhicules stationnés devant le service des urgences de Nantes. (Photo d'illustration)

, publié le jeudi 02 janvier 2020 à 17h04

Dans la nuit du 27 décembre, les urgences de l'hôpital des Sables-d'Olonne (Vendée) ont dû fermer leurs portes en raison du manque de praticiens. 

Les portes du service des urgences sont restées closes à l'hôpital des Sables-d'Olonne (Vendée), vendredi 27 décembre 2019. En cause, l'absence de médecins, comme le révèle France Bleu Loire Océan.

Seul était disponible un jeune médecin qui ne pouvait assurer seul une nuit de garde. 


Le problème provient du recrutement, qui n'a pas permis de combler un départ à la retraite, une mutation et des mobilités. Ou plutôt le manque de recrutés potentiels. "Il n'y a aucun médecin au chômage", explique le docteur Christophe Le Gal, chef du service des urgences des Sables-d'Olonne.

Les jeunes médecins préféreraient, toujours selon le Dr Le Gal, faire de "l'intérim médical". Des intérims qui leur permettraient de toucher jusqu'à 2.000 euros la nuit. "Le fait de pouvoir vivre très correctement de l'intérim médical fait naître des convoitises parmi les jeunes praticiens qui préfèrent en effet choisir une rémunération bien supérieure et des établissements où l'activité est moindre. Ça leur permet d'avoir plus de temps libre."

Un casse-tête pour l'instant insoluble dans ces établissements travaillant à flux tendu. Une dizaine de postes de médecins sont toujours vacants, sans aucune candidature de jeune praticien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.