Vaucluse : il parvient à faire déposer les marques "Laeticia Hallyday", "Joy Hallyday" et "Jade Hallyday"

Vaucluse : il parvient à faire déposer les marques "Laeticia Hallyday", "Joy Hallyday" et "Jade Hallyday"
Le clan Hallyday réuni pour les obsèques de johnny Hallyday le 9 décembre 2017.

, publié le mardi 02 octobre 2018 à 20h55

Les noms de Laeticia Hallyday et de ses deux filles sont devenus des marques déposées, malgré leur désaccord. L'institut national de la propriété intellectuelle a donné son accord à un particulier du Vaucluse.

Bientôt des t-shirts estampillés "Laeticia Hallyday" en vente dans le commerce ? Cet habitant du Vaucluse, Thibault de Saint-Rapt a en tout cas réussi à faire valider auprès de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI) ces trois marques, "Laeticia Hallyday", "Joy Hallyday et "Jade Hallyday", les noms de la veuve et deux filles de Johnny Hallyday, disparu le 5 décembre 2017.

Capital.fr rapporte lundi 1er octobre que selon une décision rendue le 24 septembre, l'Inpi a jugé irrecevable l'opposition au dépôt de ces marques formulée par un cabinet spécialisé dans la propriété intellectuelle et représentant de la veuve du rocker.



Selon le site du magazine économique, l'Inpi a été contrainte d'invalider la demande de Laeticia Hallyday, étant donné le litige qui divise le clan Hallyday. Tant que le conflit judiciaire perdure, personne ne peut à ce jour disposer officiellement de la marque Hallyday. Les noms auraient été déposés le 1er avril dernier par Thibault de Saint-Rapt, domicilié dans le Vaucluse.



Il a désormais le droit de disposer de ces trois "marques" sur n'importe quel support, mugs, casquettes, sweat-shirt, selon le document de l'Inpi. La veuve de Johnny a toutefois d'autres recours contre l'exploitation de son patronyme, fondés sur les droits de la personnalité, conclut Capital.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.