Variant Omicron : 13 cas suspects en France, selon Gabriel Attal

Variant Omicron : 13 cas suspects en France, selon Gabriel Attal
Gabriel attal à Paris, le 24 novembre 2021.
A lire aussi

publié le mercredi 01 décembre 2021 à 14h33

Un premier cas avéré de variant Omicron a été détecté sur l'île de la Réunion, chez un voyageur ayant fait escale en Afrique du Sud.

La France a identifié 13 cas de Covid-19 qui pourraient être dus au variant Omicron, a indiqué mercredi 1er décembre le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

"Ce sont des cas suspects, pour lesquels un criblage a laissé penser qu'il y avait une possibilité de variant Omicron, a détaillé le porte-parole. Il y a déjà eu des cas suspects depuis la semaine dernière qui se sont révélés négatifs au variant Omicron.

Évidemment, tous les cas sont en train d'être séquencés."

"Ne soyons donc ni dupes ni naïfs, il y aura très probablement des cas sur notre territoire dans les prochaines heures ou les prochains jours", a-t-il ajouté. Concernant l'actuelle vague de contaminations, "la situation sanitaire s'aggrave très nettement, et très rapidement sur notre territoire", a souligné Gabriel Attal, constatant une "reprise massive de l'épidémie" avec mardi 47.177 nouveaux cas, "un niveau jamais atteint depuis le printemps".


Un premier cas avéré de variant Omicron a été détecté sur l'île de la Réunion, avait annoncé Gabriel Attal mardi. L'identification de ce cas avait été annoncée quelques heures plus tôt par un chercheur de l'Unité mixte de recherche processus infectieux en milieu insulaire tropical (PIMIT).

Le patient testé positif a séjourné au Mozambique du 14 au 19 novembre avant de retourner à La Réunion le 21, avait expliqué Gabriel Attal. Il est "arrivé de l'île Maurice après un voyage en Afrique Australe", avait précisé la préfecture dans un communiqué, et avait "fait escale en Afrique du Sud", selon le chercheur du PIMIT, le microbiologiste Patrick Mavingui, sur les ondes de Réunion La 1ere (Groupe France Télévision).

Les autorités s'inquiètent de l'apparition de ce variant, qui présente de nombreuses mutations. Pour essayer de ralentir sa progression en France, Gabriel Attal a annoncé mercredi des restrictions concernant les entrées sur le territoire national. Ainsi, les vols depuis l'Afrique australe -suspendus-, reprendront samedi, avec un encadrement "drastique" qui ne permettra de voyager qu'aux Français, aux ressortissants de l'UE, aux diplomates et aux navigants.

Ces voyageurs subiront en outre un test Covid à leur arrivée en France, suivi d'un isolement de sept jours en cas de résultat négatif et de dix jours si le résultat est positif. Par ailleurs, tous les voyageurs provenant d'un pays hors de l'UE, même vaccinés, devront présenter un test négatif de moins de 48 heures.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.