Var : la mine abandonnée était en fait une cache de munitions

Var : la mine abandonnée était en fait une cache de munitions©Pixabay

, publié le dimanche 14 mars 2021 à 11h30

Deux jeunes explorateurs urbains ont découvert une cache utilisée par des résistants pendant la Seconde Guerre mondiale, à Brignoles (Var).

Surprise ! En s'engouffrant dans une mine abandonnée, deux adeptes d'"Urbex" (exploration urbaine) pensaient tomber sur des rails et des wagonnets. Mais non, les jeunes gens ont mis au jour une vingtaine de chargeurs d'armes à feu, autant d'explosifs, une dizaine de balles de calibres différents, deux grenades et même des mines.

Ces armes et munitions avaient été déposées là il y a plusieurs décennies, par des résistants, rapporte France Bleu Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Si la découverte date de plusieurs semaines, Clément, 21 ans, ne s'est pas arrêté là. L'étudiant en histoire et son ami ont fait des recherches afin de comprendre comment cet arsenal avait atterri dans la mine fermée depuis les années 1940. "On a pu trouver beaucoup d'informations notamment sur les résistants de Brignoles. On a appris qu'ils avaient plusieurs caches de munitions comme ça", explique celui qui pratique l'"Urbex" depuis cinq ans.


Les autres dépôts de munitions pourraient être cachés dans d'autres mines du secteur ou bien encore la grotte de Vins-sur-Caramy, estime le jeune homme. Les recherches menées avec son compagnon d'aventures leur ont permis d'apprendre que les grenades comme les chargeurs, d'origine anglaise, avaient vraisemblablement été parachutés par les alliés avant le débarquement de Provence. "Les alliés ont parachuté énormément de matériel pour armer les résistants en vue du débarquement. Il fallait qu'ils soient prêts et qu'ils sabotent aussi le matériel allemand, l'économie allemande, car on est juste à côté de mines encore en activité", précise Clément à la radio.

Dans sa quête d'informations, le binôme a été aidé par une personne disposant d'un livre publié en 1980. L'ouvrage montre une photo de résistants prise dans une galerie. Pour Clément, ça ne fait pas un pli : il s'agit de celle qu'il a explorée. D'après ce livre, "les résistants sont retournés sur leurs propres traces en 1980", poursuit le jeune homme. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.