Vallée de la Roya : le maire de Tende demande un assouplissement du confinement

Vallée de la Roya : le maire de Tende demande un assouplissement du confinement 
©Panoramic

, publié le dimanche 15 novembre 2020 à 11h30

Plus d'un mois après les violentes inondations qui ont touché la Vallée de la Roya, la reconstruction se révèle très compliquée, en raison du confinement. C'est pour cette raison que le maire de Tende demande au préfet des Alpes-Maritimes d'assouplir ce dernier, rapporte RTL.

La Vallée de la Roya a été littéralement dévastée, il y a plus d'un mois, après le passage de la tempête Alex. Les dégâts sont, au total, estimés à environ 210 millions d'euros. Depuis, des hommes et des femmes se démènent au quotidien dans une vaste entreprise de reconstruction. Début novembre, Basta Mag avait ainsi mis en exergue les nombreux actes de solidarité de « dizaines de bénévoles, venus de toute la France, et même d'Italie » pour « aider les sinistrés à reprendre pied ». Toutefois, le confinement freine voire entrave ce travail, ce qui a poussé le maire de Tende à demander au préfet des Alpes-Maritimes un assouplissement des règles sanitaires, relate RTL, dimanche 15 novembre.



En effet, les approvisionnements en eau potable et en vivres continuent de s'effectuer par train, ce qui rend un véritable isolement impossible. Au micro de RTL, une habitante témoigne en ce sens : « On pratique le masque, la distanciation sociale, mais pas le confinement. »

Des bénévoles qui soutiennent la mairie

De son côté, Luc, bénévole, soutient la demande de la municipalité. Pour lui, elle est légitime : « Aujourd'hui, on est dans l'urgence, on a besoin de toutes les forces vives et le confinement pour nous, c'est un peu plus de problématiques à la problématique. » Une autre bénévole indique que la municipalité a fait "appel à la préfecture pour essayer de mettre en place des mesures dérogatoires à ce confinement" afin que les bénévoles puissent continuer à oeuvrer sur le terrain à la reconstruction du village et de ses environs, alors que Tende reste très isolée du reste de la France en raison des dégâts causés par la tempête Alex.

Un appel à l'aide qui avait déjà été lancé à plusieurs reprises. Le 19 octobre, Nice-Matin mettait ainsi en lumière le coup de colère d'une habitante de la Roya, Nadège Pastorelli, qui avait posté une vidéo de Tende sur son compte Facebook. « Pour synthétiser, nous à Breil-sur-Roya, on est à J+15 des intempéries, et ici, ils sont à J+3. Ils n'ont toujours pas d'eau, enfin certains d'entre eux. Ils ont l'électricité, mais pas de réseau internet dans les maisons. Ils l'ont seulement à travers la téléphonie », s'indignait-elle alors.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.