Valérie Pécresse veut un congé paternité "obligatoire"

Valérie Pécresse veut un congé paternité "obligatoire"

Valérie Pécresse le 15 novembre 2017 à Paris.

Orange avec AFP, publié le dimanche 21 janvier 2018 à 19h47

La présidente de la région Île-de-France veut mettre "les hommes et les femmes sur un pied d'égalité, pour que ça n'handicape pas les femmes" et plaide ainsi pour un congé paternité "obligatoire".

Dans les faits, les femmes gagnent 9 % de moins que les hommes à poste équivalent et 25 % en moyenne de moins tous postes confondus. Une situation "inadmissible" pour la ministre du Travail Muriel Pénicaud qui déclare dimanche 21 janvier dans Le Journal du Dimanche vouloir "élaborer un plan d'action" contre les inégalités salariales et supprimer d'ici à la fin du quinquennat.

Et si l'une des solutions étaient de rendre le congé paternité obligatoire ? La présidente Les Républicains d'Île-de-France Valérie Pécresse a plaidé pour ce dimanche afin de lutter contre les inégalités professionnelles femmes-hommes. "C'est ça qu'on oppose aux femmes quand on ne veut pas leur donner d'augmentation de salaire :'Vous allez avoir la maternité, des congés'", a affirmé l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy au Grand Jury RTL/Figaro/LCI.

Des hommes qui s'autocensurent ?

Instauré en 2002 et d'une durée de onze jours consécutifs pour une naissance simple, le congé paternité vient compléter le congé de naissance obligatoire de trois jours. Optionnel et indemnisé par l'Assurance maladie en fonction du salaire, il est pris par environ sept pères sur dix. "Il y a encore des hommes qui s'autocensurent parce que c'est mal vu dans leur entreprise de prendre les congés de paternité",  a déploré Mme Pécresse. 

"Je suis pour le congé de paternité obligatoire", a lancé Mme Pécresse, précisant que sa durée, actuellement de onze jours, pouvait aussi se "discuter".  "Derrière, il y a la question de la charge mentale de la famille qui selon les enquêtes pèse sur les femmes" mais "si on commence à responsabiliser les hommes dès l'arrivée de l'enfant, les choses seront différentes", d'après la présidente de l'Île-de-France.

Si la région qu'elle préside n'a pas les moyens pour financer les congés paternités,  Valérie Pécresse compte agir au niveau des crèches d'enfants. "Nous allons aider les crèches à étendre leurs horaires pour les personnes qui travaillent en horaires décalés. Le vrai sujet, c'est d'aller au plus près des besoins des familles et d'aider les femmes qui prennent des emplois où elles doivent voyager ou font des horaires décalés", a poursuivi l'ancienne députée des Yvelines.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
429 commentaires - Valérie Pécresse veut un congé paternité "obligatoire"
  • Madame, je ne supporte pas votre congé OBLIGATOIRE pour les papa

    Oui tout le peuple n'est pas payé par mes impôts. Avez vous penser a la carrière du papa et la maman. Je dirais non .

    Je ne vous comprends pas du tout dans ce domaine , sinon de cibler des gens qui bossent, oui je regrette Madame.

  • C'est probablement qu'elle attend un enfant, et ne voudrait pas être seul

  • Il ne faut pas tolérer que des politiques contemporains reviennent à des méthodes totalitaires dignes de l’époque stalinienne.

  • Pécresse c'est, comme Juppé la fausse droite? Une sorte de Juppé en jupon.

  • 3 jours +11........................quel scandale ! Alors que plus de 70% des pères demandent ces congés. Et les obtiennent, après demande. Les entreprises ne s'y opposent pas d'ailleurs.

    droit de réponse à remetstestongs
    Selon une étude menée par l'OCDE, le congé parental est toujours inégalement réparti entre hommes et femmes. En France, une réforme applicable depuis janvier 2015 ne semble pas encore avoir les effets escomptés, les hommes ne représentant que 4% des parents qui utilisent le congé parental.

    C'est une tendance observable à l'échelle mondiale. Selon une étude de l'OCDE, les hommes ne seraient pas très friands du congé parental. Et pour cause, si le congé parental rémunéré existe dans 23 des 24 pays de l'OCDE, il reste majoritairement un recours utilisé par les femmes. Les hommes, en effet, ne représenteraient que 4% des parents qui s'accordent quelques mois pour s'occuper de leur(s) enfant(s) en France.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]