Val-de-Marne : la mère de l'adolescente tuée à coups de couteau exprime sa tristesse et sa colère

Val-de-Marne : la mère de l'adolescente tuée à coups de couteau exprime sa tristesse et sa colère©Capture d'écran Google Street View

publié le samedi 15 mai 2021 à 13h20

Une adolescente de 17 ans a été tuée à coups de couteau dans une cité d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), vendredi 14 mai. Peu après, la mère de la victime a livré un témoignage poignant au micro de BFM TV. 

La cité Pierre et Marie Curie d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) a été marquée par un terrible drame, vendredi 14 mai. Une adolescente de 17 ans a succombé à des coups de couteau, qui lui ont été portés au pied des barres d'immeubles. Le tueur présumé, qui a été interpellé dans la soirée, serait âgé de 15 ans selon BFM TV. "Aujourd'hui, on a pris la vie de ma fille, a soufflé la mère de la victime, qui s'est exprimée face aux médias peu après les faits. Et c'est un enfant qui l'a tuée, ce n'était même pas un adulte." 



"Ce n'est pas normal que des enfants soient armés !" 

La mère de famille a assuré que sa fille "n'était pas une délinquante. Ma fille était une acharnée des études. Elle souhaitait devenir ingénieure." Accablée par la tristesse, elle a aussi fait part de sa colère : "La seule chose que je me demande, c'est : pourquoi ? Pourquoi cet enfant a-t-il assassiné ma fille ? (...) Ce n'est pas normal que des parents laissent leurs enfants dans les cités ! Ce n'est pas normal que des enfants soient armés ! Qu'un enfant vienne tuer un autre enfant, ce n'est pas normal ! Et la justice ne fait rien pour rétablir les choses." 

Une rivalité née sur les réseaux sociaux serait à l'origine du drame, selon franceinfo. La victime aurait décidé de descendre de son appartement pour aider sa petite sœur, en pleine altercation avec un collégien. Celui-ci serait ensuite, d'après BFM TV, remonté chez lui pour prendre un couteau de cuisine, avant de revenir sur les lieux et d'asséner un coup dans le cœur de la lycéenne. "Elle est descendue pour défendre sa sœur avec la parole. Elle ne pouvait pas penser qu'un enfant plus petit qu'elle allait lui ôter la vie," a déploré sa mère au micro de la chaîne d'information. L'adolescente, en classe de Terminale, devait passer le Bac dans quelques semaines.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.