Val-de-Marne : la jeune Sandra, retrouvée ligotée dans son coffre, est morte d'asphyxie

Val-de-Marne : la jeune Sandra, retrouvée ligotée dans son coffre, est morte d'asphyxie
Des brassards de police (illustration)

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 15 mai 2019 à 18h49

Le corps sans vie de la jeune étudiante avait été retrouvé dans sa voiture, dimanche 12 mai, dans la commune de Valenton.

La jeune femme découverte dans son véhicule pieds et poings liés à Valenton (Val-de-Marne) est décédée d'asphyxie, selon l'autopsie. Le parquet de Créteil a indiqué que les examens complémentaires devraient déterminer si la victime a été étranglée ou étouffée.

L'étudiante de 23 ans démarchait des supermarchés en région parisienne dans le cadre d'une recherche de stage pour son master. Elle avait pris la route d'un supermarché d'Arpajon, en Essonne, avant de se diriger vers Créteil, où elle habite. Elle avait alors envoyé des messages à ses proches, qui ont ensuite cessé d'avoir des nouvelles et ont rapidement signalé sa disparition à la police.

En cherchant sa trace, ses proches ont découvert sur la voiture de la jeune fille, garée à Valenton, où elle n'avait a priori pas de raison d'être. Le véhicule, verrouillé, était "anormalement propre", et le siège conducteur étrangement reculé vu la petite taille de la jeune femme. Les forces de l'ordres, appelées pour ouvrir le coffre, tomberont sur le cadavre de la jeune femme, bâillonnée, pieds et poings liés à l'adhésif. Elle était habillée, sans traces de coups, précise la source proche du dossier, selon qui les enquêteurs ne privilégient pour l'instant aucune piste.

Les premières investigations ont permis de monter que son téléphone (sur lequel les enquêteurs n'ont pas réussi à mettre la main), avait été repéré à Quincy-sous-Sénart (Essonne), bien plus à l'est du département que la route qu'elle aurait dû emprunter. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.