Val-d'Oise : un homme jugé pour des relations sexuelles avec une fille de 11 ans

Val-d'Oise : un homme jugé pour des relations sexuelles avec une fille de 11 ans©MAXPPP

franceinfo, publié le mardi 13 février 2018 à 13h48

Pour sa famille, la victime, âgée de 11 ans, a été victime d'un viol en avril 2017. L'enfant est abordée par un homme de 28 ans avec lequel elle aura par deux une fois une relation sexuelle. "Dans ces circonstances, l'enfant est figée, tétanisée. Elle a eu peur", explique Me Durrieu-Dielbot, avocate de la partie civile. Mais pour la justice, la fille était consentante. En conséquence, il ne faut pas parler de viol, mais d'atteinte sexuelle.

Une loi en mars

Face à la polémique, le gouvernement a décidé de légiférer contre les violences sexuelles et d'instaurer un âge minimum de consentement à 15 ans. Une loi qui devrait être présentée en mars au Conseil des ministres. Le procès a déjà été renvoyé en septembre 2017. La partie civile souhaite demander la…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Val-d'Oise : un homme jugé pour des relations sexuelles avec une fille de 11 ans
  • L'avocat de l'accusé (un "prédateur" ?), Me Goudarzian, affirme qu'il ne faut accorder aucun crédit aux déclarations de la victime présumée, qui "ment sur tout" et "n'est pas tombée de la dernière pluie" ....
    Il faudrait qu'il aille jusqu'au bout de ses affirmations en (se) demandant si cette chaste et candide petite fille était "pure" ... avant !
    Cela pourrait expliquer bien des choses et changer tout verdict au regard du caractère 'virginal' ou non de cette pauvre victime, non ?

  • L'avocat de l'accusé (un "prédateur" ?), Me Goudarzian, affirme qu'il ne faut accorder aucun crédit aux déclarations de la victime présumée, qui "ment sur tout" et "n'est pas tombée de la dernière pluie" ....
    Il faudrait qu'il aille jusqu'au bout de ses affirmations en (se) demandant si cette chaste et candide petite fille était "pure" ... avant !
    Cela pourrait expliquer bien des choses et changer tout verdict au regard du caractère 'virginal' ou non de cette pauvre victime, non ?

  • 28 ans..; C'est l'âge du "violeur" ; Comment peut on prétendre que la victime (11 ans) ait pu être consentante? Un pays dont la justice admet ce genre de chose doit être banni!!!

  • L'a'avocat de l'homme en question assure sur BFMTV qu'il y aurait eu une sorte de " quiproquo", en fait la petite fille de 11 ans en paraitrait 17 et l'homme incriminé lui parait beaucoup plus jeune et en paraitrait aussi 17!!! Du coup, c'est la réponse à l'accusation de viol!!! Quelle réponse stupide pour excuser un viol!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]