Val-d'Oise : le corps de la joggeuse disparue retrouvé dans la Seine

Val-d'Oise : le corps de la joggeuse disparue retrouvé dans la Seine ©©Panoramic (photo d'illustration)

, publié le jeudi 11 mars 2021 à 17h50

Comme le révèle Le Parisien, Anne-Frédéric Obszynski, l'enseignante de 41 ans qui avait disparu le 21 février dernier alors qu'elle faisait son jogging sur les bords de l'Oise, aurait été retrouvée ce jeudi 11 mars à Andrésy (Yvelines).

C'est une effroyable découverte. Selon les informations du Parisien, le corps sans vie d'Anne-Frédérique Obszynski, âgée de 41 ans, a été retrouvé ce jeudi 11 mars, en milieu de journée, à Andrésy (Yvelines), dans la Seine.

Cette enseignante avait disparu le 21 février, à Méry-sur-Oise, alors qu'elle faisait son jogging sur les bords de l'Oise, et qu'elle devait assister à un rendez-vous familial le soir même. Ne la voyant pas revenir, ses proches avaient donné l'alerte. Les gendarmes de la Section de recherches de Versailles, en charge des investigations avec la brigade de recherches de Pontoise, étaient donc à sa recherche depuis 18 jours. Le corps d'Anne-Frédérique Obszynski a été signalé, jeudi, par des promeneurs qui ont immédiatement alerté le commissariat de Conflans-Sainte-Honorine.



Une autopsie à venir

Selon les précisions du Parisien, les enquêteurs privilégieraient la thèse d'une chute. Un corps flottant dans l'Oise avait en effet été aperçu par des promeneurs avant de couler brutalement le jour de la disparition de la quadragénaire. Après de premières constatation, une autopsie sera pratiquée afin de déterminer les circonstances précises du décès de l'enseignante. Dès la disparition de la joggeuse, un appel à témoins avait été diffusé par la gendarmerie et un important dispositif de recherches avait été mis en place pour tenter de la retrouver. Des battues avaient été conduites tandis que des gendarmes à cheval et des maitres-chiens avaient été mobilisés. Un hélicoptère équipé d'une caméra thermique avait également été déployé jusqu'à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines, ainsi qu'un drone, et des plongeurs avaient investi les lieux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.