Val d'Isère : le maire condamné pour outrage à policiers lors d'une soirée alcoolisée

Val d'Isère : le maire condamné pour outrage à policiers lors d'une soirée alcoolisée
Une voiture de police (illustration)

Orange avec AFP-Services, publié le jeudi 20 juin 2019 à 21h30

En octobre dernier, l'édile du village savoyard avait pris à partie des fonctionnaires de police qui étaient intervenus pour tapage nocturne devant une brasserie.

Le maire de Val d'Isère, Marc Bauer, a été condamné jeudi 20 juin à 40 jours-amende à 100 euros pour avoir insulté des policiers. La sanction, prononcée par le tribunal correctionnel de Colmar, suit "précisément" les réquisitions du ministère public, a indiqué l'avocat des agents de police impliqués dans l'incident, Me Charles-Henri Wolber. Le système des jours-amende prévoit la possibilité d'incarcération du prévenu en cas de défaut total ou partiel de paiement, pour une durée correspondant au nombre de jours-amende impayés, a t-il rappelé.L'altercation avait eu lieu il y a huit mois, dans la nuit du 18 au 19 octobre dernier.

Les forces de l'ordre étaient intervenues dans une brasserie de Colmar après un signalement pour tapage nocturne. Elles avaient interpellé devant l'établissement le gérant et son fils pour ivresse publique et manifeste.

Plusieurs personnes présentes au restaurant, dont Marc Bauer, s'étaient ensuite rendues tard dans la nuit devant le commissariat pour protester contre ces interpellations. Le maire de Val-d'Isère a alors "copieusement menacé et insulté un des fonctionnaires présents", selon cette source policière.

Selon la défense des policiers pris à partie, l'édile de Val d'Isère aurait déclaré : "Vous n'êtes que de simples flics, que des flics de base, beurk! Vous n'êtes que des petites gens, vous êtes des radicalisés du côté des voyous (...) vous allez entendre parler de moi". Selon Me Wolber, l'élu a également été condamné pour avoir refusé de se soumettre à un test d'alcoolémie pendant sa garde à vue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.