Vaccins : AstraZeneca a "déjà des dizaines de millions de doses disponibles", selon son président

Vaccins : AstraZeneca a "déjà des dizaines de millions de doses disponibles", selon son président
Le laboratoire britannique AstraZeneca a annoncé avoir développé un vaccin efficace à 70% en moyenne.

, publié le lundi 23 novembre 2020 à 19h30

Le laboratoire AstraZeneca a annoncé ce lundi 23 novembre avoir développé un vaccin efficace à 70% en moyenne.

Nouvel espoir dans la lutte contre le Covid-19. Ce lundi 23 novembre, le laboratoire britannique AstraZeneca, associé à l'université d'Oxford, a annoncé avoir développé un vaccin efficace à 70% en moyenne, voire à 90% dans certains cas, selon les résultats d'essais cliniques réalisés au Royaume-Uni et au Brésil.


Ces résultats semblent pour l'heure moins probants que ceux de ses concurrents Pfizer/BioNTech ou Moderna, dont l'efficacité dépasse les 90%, mais la formule britannique a l'avantage d'utiliser une technologie plus traditionnelle, rendant son futur vaccin moins coûteux et plus facile à stocker.

Le vaccin est déjà en production en Europe, aux Etats-Unis, et dans d'autres pays du monde, via plusieurs chaînes d'approvisionnement. Mais pour pouvoir en profiter en France, il va falloir encore attendre. "Le calendrier dépend énormément des autorités sanitaires, de l'évaluation en continu que l'agence européenne du médicament a décidé de mener sur plusieurs types de vaccins, y compris sur AstraZeneca,", a mis en garde le président du laboratoire Olivier Nataf, sur l'antenne de BFMTV ce lundi.



Des vaccinations dès le début 2021 en Europe

"En fonction de l'évaluation des autorités sanitaires, nous pourrons mettre à disposition le vaccin puisqu'il est déjà produit et nous avons déjà des dizaines de millions de doses disponibles pour ce vaccin dans le monde", a-t-il continué.

Les vaccinations, en commençant par les personnels de santé et les personnes vulnérables, devraient commencer à la mi-décembre aux Etats-Unis puis au début de 2021 en Europe, avec une montée en puissance régulière à mesure que les vaccins seront produits et que d'autres formules, par d'autres laboratoires, seront prêtes et validées.

Pascal Soriot, directeur général d'AstraZeneca interrogé par l'AFP, a néanmoins averti : "Si vous ajoutez les capacités de Pfizer, de Moderna et les nôtres qui sont beaucoup plus grandes, nous n'avons à nous trois pas assez de vaccins pour le monde."

"Nous avons besoin d'autant de vaccins que nous pouvons pour arrêter cette pandémie", a-t-il ajouté, réfutant toute "compétition".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.