Vaccination obligatoire : des soignants menacent de démissionner !

Vaccination obligatoire : des soignants menacent de démissionner !©Panoramic

publié le jeudi 08 juillet 2021 à 16h09

Comme le rapporte Europe 1, certains soignants se disent prêts à changer de métier si on leur impose de se faire vacciner contre le Covid-19.

Certains soignants n'y vont pas par quatre chemins : si on les oblige à se faire vacciner contre le coronavirus, ils démissionneront. Ils sont d'autant plus nombreux à être inquiets qu'à peine 57% des professionnels en Ehpad ont reçu leurs doses de sérum.

Ceux affectés aux hôpitaux ne sont guère plus nombreux : 64 % ont été vaccinés, rappelle Europe 1, jeudi 8 juillet. Au Centre Hospitalier de la Haute Côte-d'Or, près de la moitié du personnel soignant n'est pas vacciné. Il y a ceux qui ne se sentent pas concernés par le Covid-19 ou qui se demandent si le vaccin n'aura pas d'effets secondaires à long terme. Il y a également les professionnels qui mettent en avant le droit de choisir et parfois des arguments complotistes selon la radio. "Tant qu'on ne m'aura pas démontré que le virus existe, que ce n'est pas une manipulation, que ce n'est pas organisé, je suis contre totalement !, explique une aide-soignante. Pour l'instant, il n'est pas obligatoire donc (...) je ne le fais pas. Après, s'il devient obligatoire, je verrai".


Une de ses collègues a franchi le pas afin de pouvoir voyager. "Si on m'avait obligé à faire le vaccin, j'aurais refusé et j'aurais changé de métier. On n'a pas à obliger quelqu'un à se faire vacciner", précise-t-elle. Et d'ajouter que certains de ses proches, également soignants, sont prêts à changer de métier en cas d'obligation vaccinale. Celle-ci pourrait rendre encore plus compliquée l'embauche de personnel, craint Pascale de Bernard, à la tête de l'un des sites du centre hospitalier. "On a 11 postes vacants d'infirmiers, 11 postes vacants d'aides-soignants qu'on n'arrive déjà pas à recruter. On a déjà de grandes tensions, ça va ajouter de la complexité à la complexité", détaille la responsable. Misant sur la pédagogie, elle demande aux médecins de rassurer les équipes de soignants pour que certains acceptent de se faire vacciner.

"Si je ne me fais pas vacciner, que va-t-il se passer ?"

Une aide-soignante en Ehpad dans le Lot estime que la vaccination doit rester un droit. "Si je ne me fais pas vacciner, que va-t-il se passer ? Je perds mon boulot ?", se demande-t-elle. Questionnée à ce sujet par Europe 1, Élisabeth Borne a mis l'accent sur le fait que certaines professions sont déjà soumises à l'obligation vaccinale contre certaines maladies. "Quand on a une obligation de vaccination et qu'on ne la respecte pas c'est une faute, qui peut entraîner des sanctions disciplinaires allant jusqu'au licenciement", a ajouté la ministre du Travail.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.