Vaccination : l'objectif des 20 millions de primo-vaccinés maintenu au 17 mai par l'exécutif

Vaccination : l'objectif des 20 millions de primo-vaccinés maintenu au 17 mai par l'exécutif©Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP

publié le vendredi 14 mai 2021 à 11h10

"Ce pont de l'Ascension, ce n'est pas le pont de la vaccination. Ça vaccine !", a résumé Olivia Grégoire, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, au micro de Franceinfo ce vendredi 14 mai.

Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 19.269.311 personnes ont reçu au moins une injection et 8.544.122 personnes ont reçu deux injections (soit 12,8% de la population totale et 16,3% de la population majeure), selon les chiffres publiés dans la soirée du jeudi 13 mai.


Un rythme qui rapproche de l'objectif des 20 millions de primo-vaccinés - ceux qui ont pu bénéficier d'une première dose de vaccin - au 15 mai.

Un cap bel et bien maintenu par l'exécutif, comme l'a confirmé Olivia Grégoire, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, au micro de Franceinfo ce vendredi 14 mai.

"Ce pont de l'Ascension, ce n'est pas le pont de la vaccination. Ça vaccine !", a-t-elle assuré. "Agnès Pannier-Runacher (ministre déléguée auprès du ministre de l'Économie) travaille également, aux côtés de Bruno Le Maire (ministre de l'Économie), pour qu'on ait les doses. On a aujourd'hui les doses nécessaires. Vous savez, il y a un mois on nous disait 'Vous n'aurez jamais 20 millions (de personnes vaccinées) le 17 mai'. Moi, je suis assez pragmatique, assez basique. Il s'avère que le 17 mai on sera, à un jour près, à 20 millions. A cette heure, on tient la cadence", a confirmé Olivia Grégoire.


L'objectif atteint dès le 15 mai ?

Selon Doctolib, cité par nos confrères du Parisien, le chiffre pourrait même être atteint dès le 15 mai. "693 000 rendez-vous pour des premières injections sont prévus aujourd'hui, vendredi 14 mai, et demain, samedi 15 mai", a avancé le quotidien.

On doit cette accélération notamment à "d'importantes livraisons de Pfizer, une forte mobilisation dans les centres pendant ce week-end prolongé, ainsi que l'ouverture anticipée à tous les adultes pour des créneaux de vaccination disponibles le jour-même ou le lendemain", a justifié Le Parisien.

Vaccination sans condition d'âge ou de santé

Pour rappel, depuis mercredi, tous les adultes peuvent en théorie se rendre dans un centre de vaccination pour recevoir une première injection, sans condition d'âge ou de santé, et sans avoir à tricher en déclarant une comorbidité sur les plateformes de rendez-vous.

Mais ces créneaux ne sont ouverts que pour le jour-même ou le lendemain, car de nombreux publics prioritaires n'ont pas encore été vaccinés. Ainsi, 56% seulement des 60-64 ans ont reçu une première dose de vaccin. Résultat, le "volume de doses subsidiaires" ne s'élève qu'à 15.000 à 20.000 rendez-vous quotidiens, selon le ministère de la Santé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.